Le MotoGP introduirait 40 % de carburants d’origine non fossile à partir de 2024 et des carburants sans carbone d’ici 2027.

Publié par
Image

Le MotoGP, la première division des Grands Prix motos organisés sur circuits routiers sanctionnés par la Fédération Internationale de Motocyclisme (FIM), a annoncé qu’il introduirait 40 % de carburants d’origine non fossile à partir de 2024.

Le championnat est actuellement divisé en quatre classes : les éponymes MotoGP, Moto2, Moto3 et MotoE. Les trois premières classes utilisent des moteurs à quatre temps, tandis que la classe MotoE introduite en 2019 utilise des motos électriques.

D’ici 2024, la série vise à ce que les trois classes du championnat du monde, dont Moto2 et Moto3, utilisent ces carburants.

Pour 2027, les trois classes utiliseront des carburants sans carbone, produits à l’aide d’énergies renouvelables, soit « créées en laboratoire » ou dérivées de déchets.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s