Usine de Gazprom Groupe II et III presque achevée.

Publié par

Gazpromneft-LubrifiantsLa nouvelle usine d’huile de base API Groupe II et III de 220 000 tonnes métriques par an est presque terminée, les travaux d’assemblage sont sur le point de se terminer et les préparatifs sont en cours pour les tests de pré-lancement, a récemment annoncé la société.

L’usine d’huile de base de 424 millions de dollars, située dans le complexe de raffinage de Gazprom Neft à Omsk, devait commencer à couler d’ici décembre 2022, mais l’achèvement de l’installation a été repoussé à une date non précisée en 2023.

« Ce serait l’une des plus grandes usines d’huile de base du groupe II et du groupe III [en Russie] », a déclaré Anatoly Skoromets, directeur général de Gazpromneft-Lubricants, aux médias russes le 24 novembre. « Cela nous permettra d’ajouter environ 220 000 tonnes de base synthétique contemporaine [stocks] pour la production d’huiles hautement technologiques.

Il a déclaré que l’usine devrait maintenant commencer à diffuser en 2023.

Cette décision aidera l’entreprise, un important distributeur russe de lubrifiants, à remplacer complètement les huiles de base importées dans sa fabrication de lubrifiants finis.

L’usine d’huile de base sera dotée d’une technologie d’hydrotraitement et d’isomérisation catalytique de la cire. Lorsque la construction a commencé en janvier 2021, Gazpromneft a déclaré qu’il utilisait une technologie sous licence de ExxonMobil. ExxonMobil, qui faisait partie des sociétés énergétiques qui ont quitté la Russie ou réduit leurs opérations après que le pays a envahi l’Ukraine au début de cette année, a déclaré avoir annulé la commande de fourniture de la technologie d’isomérisation de la cire et ne soutenait Gazprom Neft avec aucun catalyseur ni service technique. La société russe n’a pas répondu dans les délais aux questions sur les technologies impliquées dans le projet et leurs sources.

La matière première de la nouvelle usine d’huile de base proviendra d’une nouvelle unité d’hydrocraquage dans la raffinerie de carburants d’Omsk. Cette unité a commencé à fonctionner en octobre, a indiqué la société.

Le complexe de raffinage d’Omsk dispose déjà d’une usine de groupe I d’une capacité de 280 000 t/a et d’une capacité de fabrication de 17 000 t/a d’huiles de traitement. La capacité de l’usine de mélange de lubrifiants finis est de 110 000 t/a.

Trois autres usines d’huiles de base russes peuvent fabriquer des stocks de groupe II ou III. Tatneft La raffinerie Taneco de Niznekamsk a la capacité de fabriquer 90 000 t/a de Groupe II et 100 000 t/a de Groupe III, tandis que Lukoil L’usine de Volgograd peut produire 30 000 t/a de groupe III, ainsi que 520 000 t/a de groupe I.Slavneft, une joint-venture 50/50 entre Rosneft et Gazprom, exploite une usine d’huile de base du groupe III de 100 000 t/a à Yaroslavl.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s