La BEI et Emotors signent un nouveau contrat de financement de 85 millions d’euros pour soutenir la recherche et la production de nouveaux moteurs électriques automobiles.

Publié par

France : la BEI et Emotors signent un nouveau contrat de financement de 85 millions d’euros pour soutenir la recherche et la production de nouveaux moteurs électriques automobiles.

  • Ce projet concerne les investissements de Emotors pour la R&D des technologies de propulsion électrique des véhicules et leur production sur le site de Trémery, en Moselle.
  • Il fait suite à un premier prêt de la BEI de 145 millions d’euros signé en 2020, qui s’est concrétisé avec le démarrage en 2022 de la première ligne de production de moteurs électriques d’une capacité de 200 000 unités par an.
  • Il s’inscrit directement dans la stratégie de la BEI de renforcement de la mobilité électrique en Europe, notamment dans la perspective du passage au 100% électrique pour la production de véhicules à partir de 2035. 

A l’occasion de l’inauguration officielle de l’usine de production de moteurs électriques de Emotors, la Banque européenne d’investissement annonce la signature d’un nouveau contrat de financement d’un montant de 85 millions d’euros en faveur de Emotors. Ce prêt est destiné à soutenir de nouveaux investissements pour la mise au point de technologies de transmission électrique pour les véhicules, ainsi que pour la mise en place de leur production.

Les activités de recherche et développement concernent la mise au point de trois moteurs électriques destinés à être utilisés dans des véhicules purement électriques (BEV), ainsi que des solutions hybrides (PHEV). Ces activités de R&D seront localisés dans les installations de recherche déjà existantes au siège de Emotors, à Carrières-sous-Poissy (Yvelines). Leur production sur le site de Trémery, en région Grand Est, sera entièrement automatisée et basée sur les principes et standards de l’industrie 4.0.

Emotors a déjà bénéficié d’un premier prêt de la BEI en 2020 d’un montant de 145 millions d’euros. Il a contribué au financement des investissements de l’entreprise pour la mise au point et la production des premiers moteurs électriques produits par Emotors qui sont sortis des lignes de production en 2022. Les nouveaux moteurs de ce second projet seront mis en production dès 2023.

Ces investissements dans la mobilité électrique contribuent aux objectifs stratégiques de la Banque européenne d’investissement en matière d’action pour le climat et d’innovation qui comptent parmi ses priorités. Ils sont alignés sur les engagements pris par la BEI dans le cadre de sa feuille de route climatique adoptée en 2020 dans le respect des accords de Paris.

Ce projet contribue à l’accélération des investissements d’acteurs européens afin de mettre au point des technologies d’électrification des groupes motopropulseurs, de faire face à la transformation en cours du secteur de l’automobile et, plus largement, de la mobilité. Il permet également de renforcer leurs compétences technologiques et leur capacité à être compétitif dans des domaines technologiques et commerciaux en pleine expansion.

Ce deuxième prêt à Emotors s’inscrit par ailleurs dans la stratégie du développement européen des véhicules électriques. Il permettra aux constructeurs automobiles européens de bénéficier de la gamme de motorisations électriques de Emotors, soutenant ainsi le développement d’offres de mobilité électrique compétitives pour les consommateurs en Europe et ailleurs.

« L’innovation dans les nouvelles motorisations électriques est au cœur de l’activité d’Emotors qui s’inscrit pleinement dans la transition énergétique et la décarbonation du secteur automobile en Europe, commente Ghislain Boiteau, Directeur Général d’Emotors. Ce nouveau financement apporté par la BEI témoigne de sa confiance dans la feuille de route stratégique de notre entreprise pour réussir l’électrification du parc automobile et de la mobilité en Europe. Il va nous permettre d’accélérer nos investissements afin de satisfaire la demande en moteurs électriques des années à venir, fabriqués dans notre usine de Trémery et de renforcer ainsi l’offre et la compétitivité européenne dans ce domaine stratégique. »

« Je me réjouis de ce nouveau prêt accordé à Emotors. Il démontre à quel point l’innovation et la lutte contre le changement climatique sont intrinsèquement liés, poursuit Ambroise Fayolle, Vice-président en charge des activités liées à l’action climatique et environnementale à la BEICe financement va permettre à cette jeune entreprise d’amplifier ses efforts d’investissements en faveur de nouvelles motorisations électriques, plus performantes et compétitives en termes de coûts. La mise en service de cette usine démontre également toutes les opportunités que le passage du moteur thermique au moteur électrique dans le secteur automobile est susceptible de générer en termes d’emploi et de réindustrialisation dans des territoires en transition ».

Informations générales

A propos de Emotors

Créée en 2018, Emotors est une entreprise automobile spécialisée dans la conception et la fabrication d’une gamme de moteurs électriques pour les véhicules hybrides, hybrides rechargeables et électriques à batterie. Basée à Carrières-sous-Poissy dans les Yvelines, Emotors est une coentreprise à 50/50 du groupe automobile Stellantis et de l’industriel Nidec fabricant de moteurs électriques japonais. Elle produit des groupes motopropulseurs électriques dans l’usine de Trémery en Moselle, dans la région Grand Est, avec une capacité actuelle de 200 000 unités par an et disposera en 2024 d’une capacité installée de plus d’un million de moteurs électriques par an. L’entreprise vise à satisfaire les demandes en moteurs électriques de Stellantis ainsi que d’autres sous-traitants fabricants d’équipements d’origine (FEO) en fournissant des solutions avec un minimum de diversité pour les marchés européens et d’exportation.

À propos de la Banque européenne d’investissement

Créée par le Traité de Rome et fondée en 1958, la BEI est l’institution de financement à long terme de l’Union européenne (UE) et ses actionnaires sont les 27 États membres de l’UE. Elle a pour mission de contribuer par ses prêts à l’intégration, au développement équilibré et à la cohésion économique et sociale des États membres de l’UE. Elle emprunte d’importants volumes de fonds sur les marchés de capitaux et les prête à des conditions très favorables pour soutenir des projets qui concourent à la réalisation des grands objectifs de l’UE. En tant que banque du climat de l’UE, elle a pour objectifs de stimuler l’émergence et le déploiement de nouvelles technologies permettant de relever les défis actuels de la transition énergétique vers un nouveau modèle de croissance sobre en carbone. En 2021, la BEI a consacré plus des deux tiers de ses volumes d’investissements à des projets liés à la lutte contre le changement climatique et plus du tiers (3,6 milliards d’euros) à l’innovation.

COMMUNIQUE DE PRESSE

2022-563-FR

Trémery, le 19 décembre 2022

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s