Fluxys augmente sa capacité de transport avec la deuxième canalisation Desteldonk-Opwijk et fait un premier pas vers la réalisation de ses ambitions en matière d’hydrogène.

Publié par

Le gestionnaire d’infrastructures Fluxys Belgium a donné son feu vert pour la construction d’une nouvelle canalisation entre Desteldonk et Opwijk. Ce gazoduc renforcera dans un premier temps la sécurité d’approvisionnement de la Belgique et des pays voisins dans un contexte de flux gaziers modifiés. C’est aussi une étape importante dans la réalisation des ambitions de Fluxys en matière de transition énergétique. Il s’agit du premier investissement stratégique pour le transport de l’hydrogène en Belgique. En bref, il s’agit d’un pipeline à double usage.

Le nouveau gazoduc sera parallèle au gazoduc existant entre Desteldonk et Opwijk, sur une longueur totale de 44 kilomètres. Les travaux devraient commencer en mars 2023 et se terminer d’ici la fin de l’année.

Cette extension de la capacité du réseau de Fluxys est essentielle compte tenu de la nouvelle structure de l’approvisionnement gazier européen. Le doublement du pipeline augmentera la capacité de prélèvement de Zeebrugge de 15 GWh/h, soit l’équivalent de l’énergie générée par 15 réacteurs nucléaires.

Avec ce projet, Fluxys anticipe la croissance des capacités de regazéification de GNL au terminal de Zeebrugge pour éviter de créer un goulot d’étranglement plus en aval du réseau. L’augmentation de la capacité de transport d’ouest en est est un élément clé des plans de l’Europe.

Ce pipeline est également la première étape concrète de l’ambition de Fluxys d’accélérer la transition énergétique. Le pipeline sera entièrement évolutif et sera immédiatement disponible pour le transport d’hydrogène dès que le marché sera prêt. Ainsi, Fluxys consolide la stratégie fédérale hydrogène de la Belgique, qui vise à faire du pays un hub européen de l’hydrogène.

Le nouveau gazoduc sera parallèle au gazoduc existant entre Desteldonk et Opwijk. Suivre le même tracé permet à Fluxys d’optimiser l’utilisation de l’espace et de minimiser l’impact des travaux de construction. Entre autres, Fluxys collaborera avec l’organisation de conservation Natuurpunt pour replanter le nombre limité d’arbres abattus à Buggenhout et Herzele.

Pascal De Buck, CEO de Fluxys, déclare : « Avec cet investissement, Fluxys renforce sa position centrale dans le réseau de transport d’énergie européen et renforce la sécurité d’approvisionnement en Belgique et dans les pays voisins. C’est aussi la première étape visible dans la réalisation de nos ambitions sur la transition énergétique et le développement d’un hub européen de l’hydrogène en Belgique. »


Origine : Communiqué FLUXYS

Site internet : https://www.fluxys.com/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s