Les leaders de l’industrie sidérurgique utilisent les caméras FLIR GF346 pour détecter le monoxyde de carbone nocif.

Publié par

De nombreuses entreprises sidérurgiques sont confrontées à des défis similaires liés à la sécurité, à la productivité et à la gestion de l’environnement. Elles ont la capacité de produire des dizaines de tonnes d’acier brut par an, sont présentes dans plusieurs pays et emploient des dizaines de milliers de personnes, ce qui peut constituer un défi pour la production en toute sécurité de bobines laminées à chaud et à froid, de tôles, de tôles galvanisées, de tubes, de fil machine, de barres d’armature et de roulements.


LA SÉCURITÉ DES TRAVAILLEURS DANS L’INDUSTRIE SIDÉRURGIQUE ET LA PRÉSERVATION DU MONOXYDE DE CARBONE
Assurer la responsabilité environnementale et la sécurité des travailleurs dans toutes les unités de production est une priorité absolue pour les entreprises sidérurgiques de toutes tailles. Ces installations utilisent les gaz de haut fourneau, de cokerie et de Linz-Donawitz (LD) dans le processus de production, dont le principal composant est le monoxyde de carbone (CO). Le CO n’est pas seulement nuisible à l’environnement : il peut mettre la vie des travailleurs en danger.

Dans la plupart des usines, les gaz créés au cours du processus de production sont réutilisés pour la production d’électricité et les fours de réchauffage, ce qui signifie qu’une fuite de CO pourrait avoir un coût dévastateur pour l’entreprise en termes d’argent et d’énergie. En plus de garantir des opérations sûres et efficaces, de nombreuses entreprises sidérurgiques choisissent également d’être respectueuses de l’environnement dans leurs processus, comme le prouvent certains de leurs programmes environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG)

Image d’une fuite de monoxyde de carbone (CO) en mode normal d’un haut fourneau en fonctionnement normal.

Image d’une fuite de CO en mode haute sensibilité (HSM) provenant d’un haut fourneau en fonctionnement normal.

TECHNOLOGIE ÉPROUVÉE QUI DÉTECTE LES FUITES DE GAZ
Les gaz sont invisibles à l’œil nu et l’effet des fuites est souvent très progressif. Il peut donc être difficile d’identifier la source d’une fuite de monoxyde de carbone. Les fuites peuvent être masquées par des changements dans le flux d’air, ce qui rend les gaz fugitifs difficiles à détecter avec des méthodes plus traditionnelles. Afin de trouver une meilleure solution, les exploitants d’aciéries peuvent envisager une solution unique : une caméra d’imagerie optique des gaz (OGI). Même si l’imagerie optique des gaz n’est pas très répandue dans l’industrie sidérurgique, elle reste à la base de la technologie de détection et de correction des fuites (LDAR) utilisée dans de nombreuses autres industries. Le secteur de la distribution utilise des caméras OGI spécialisées pour détecter les fuites de gaz d’hexafluorure de soufre (SF6) dans les sous-stations et autres zones de la chaîne d’approvisionnement en électricité. Dans l’industrie pétrolière et gazière, où l’OGI a été utilisé pour la première fois, cette technologie est couramment utilisée pour la détection des hydrocarbures et des gaz COV tout au long de la chaîne d’approvisionnement. L’OGI est approuvé par l’EPA américaine comme une pratique de travail alternative et a même été désigné comme le meilleur système de réduction des émissions (BSER) pour les réglementations dans les secteurs du pétrole et du gaz naturel. Des entreprises telles que Statoil, BP, Chevron et ExxonMobil utilisent toutes des caméras OGI pour détecter les fuites de gaz.

Fuite d’une conduite de CO identifiée avec une caméra optique d’imagerie de gaz FLIR GF346

La FLIR GF346 utilise un détecteur thermique spécialement filtré pour visualiser le CO et les autres gaz nocifs. La caméra peut être utilisée pour rechercher rapidement du gaz sur de larges zones et à une distance sûre, sans interrompre le processus de production d’une usine. Les émissions de CO peuvent constituer une menace importante pour les opérations de fabrication de l’acier ; il convient donc de surveiller de près les émissions. Même la plus petite fuite dans une colonne de ventilation ou un tuyau peut avoir un effet dévastateur. La FLIR GF346 scanne rapidement les points de fuite potentiels à distance et permet à l’utilisateur de localiser leur source en temps réel. En s’assurant que le Delta T (différence de température entre la température ambiante au niveau du composant qui fuit et la scène environnante) est suffisant, les techniciens peuvent obtenir le contraste optimal de l’image nécessaire pour détecter le niveau le plus bas d’émissions de gaz en utilisant le mode haute sensibilité du GF346.

EXEMPLES CONCRETS D’IMAGERIE OPTIQUE DES GAZ DANS L’INDUSTRIE SIDÉRURGIQUE WORLD EXAMPLES OF OPTICAL GAS IMAGING IN THE STEEL INDUSTRY
L’une des principales utilisations de la FLIR GF346 est la recherche de fuites insaisissables près du plancher de coulée. Il arrive que les techniciens ne parviennent pas détecter la source de la fuite de gaz CO dans la zone du plancher de coulée. Les fuites commencent parfois en fin de soirée. L’absence de lumière du soleil et le changement fréquent de la direction du flux d’air naturel rendent difficile la recherche de la source des fuites. À l’aide d’une caméra optique d’imagerie des gaz FLIR GF346, les inspecteurs peuvent scanner toutes les sources possibles du point de fuite près des canalisations de gaz à l’intérieur et à l’extérieur des unités de production d’acier. La GF346 peut détecter des fuites dans une variété de scénarios qui peuvent être jusqu’à 60 mètres de distance du plancher de coulée. Du gaz peut s’échapper d’un joint à bride dans une conduite qui alimente en gaz le four de réchauffage du laminoir à chaud à partir de la station de mélange de gaz. La solution serait de fermer et de sécuriser la zone, puis de communiquer les résultats pour une action corrective immédiate, afin d’éviter un incident dangereux et de fermer la source de la fuite.

Fuite de CO d’une soupape de purge détectée avec la caméra FLIR GF346.

Outre les applications de coulée, les installations de production d’acier comportent de nombreuses conduites susceptibles de provoquer des fuites dangereuses. Par exemple, lors d’une analyse LDAR classique, un utilisateur ne trouvera pas toujours une fuite dans l’unité de fabrication de l’acier, mais pourra étendre son inspection aux conduites de gaz situées en dehors des locaux de l’usine principale. Dans ces situations, la FLIR GF346 peut détecter les fuites des conduites principales de gaz CO en divers points qui alimentent en gaz le four du laminoir à chaud à partir de stations de mélange de gaz, comme les joints de brides. Par conséquent, une usine peut développer un programme régulier pour effectuer une analyse régulière des conduites. L’utilisation de la GF346 pour inspecter les raccordements, les joints et d’autres points de fuite potentiels constitue un moyen efficace d’améliorer la sécurité au sein d’une empreinte plus large de l’usine et de réduire les émissions, aidant ainsi l’organisation à respecter les paramètres de gestion environnementale.

Les opérateurs de l’industrie sidérurgique peuvent utiliser la FLIR GF346 pour inspecter les hauts fourneaux, lesquels produisent du fer liquide pour la fabrication de l’acier. Les hauts fourneaux sont équipés de tuyères pour l’alimentation du four en vent chaud, qui sont fixées à la coque du four. Les fuites fréquentes de gaz CO de ces tuyères créent une atmosphère dangereuse et insalubre sur la plate-forme des tuyères et au-dessus. Les inspecteurs peuvent utiliser le GF346 pour analyser toutes les tuyères et identifier celles qui fuient à une distance sûre. En cas de fuite, les opérateurs peuvent prendre des mesures correctives immédiates et mettre à jour les tuyères avec une nouvelle conception soudée. Après avoir changé les tuyères, l’utilisateur peut à nouveau analyser la zone avec le GF346 pour confirmer que les fuites ont été éliminées. Par conséquent, le personnel d’exploitation travaille maintenant dans un environnement sûr et exempt de gaz.

Les applications du laminoir à chaud produisent des tôles laminées à chaud pour les catégories automobile et GPL. Les broyeurs sont alimentés par des fours de réchauffage qui utilisent comme combustible le gaz de haut fourneau et le gaz de cokerie, riches en monoxyde de carbone. Les fuites de CO non brûlé peuvent être identifiées par la caméra, et les inspecteurs peuvent trouver rapidement et en toute sécurité la source de la ou des fuites dans les joints de tuyaux. Une fois la fuite détectée, un technicien peut prendre des mesures correctives immédiates pour éliminer la présence de CO à proximité du four.

Fuite dans la colonne de ventilation du CO dans une aciérie.

LE TEMPS C’EST DE L’ARGENT
L’un des principaux avantages de l’utilisation d’une FLIR GF346 pour les inspections LDAR est le retour sur investissement élevé de cette technologie. Les fuites de gaz peuvent coûter de l’argent de diverses manières : perte de produits, dépenses supplémentaires pour garantir la sécurité et augmentation des temps d’arrêt. L’utilisation d’une caméra OGI pour les inspections LDAR peut aider l’industrie sidérurgique à rationaliser ses processus et procédures d’arrêt. Ces arrêts peuvent coûter une somme considérable à une entreprise ; une caméra OGI comme la FLIR GF346 peut montrer la panne exacte aux opérateurs, ce qui permettra aux équipes de maintenance de planifier les réparations et d’éviter les arrêts imprévus. Il y a également un élément de sécurité : l’ajout d’une lentille télescopique à la FLIR GF346 permet aux opérateurs de rechercher des fuites dangereuses à une distance sûre, ce qui leur permet d’éviter les zones confinées et les zones de travail à chaud. La FLIR GF346 peut également réduire les temps d’arrêt en permettant aux opérateurs d’identifier les zones d’intérêt pendant les opérations régulières, puis de programmer des inspections plus approfondies lors des arrêts planifiés. Étant donné qu’une rotation peut se dérouler 24 heures/24 et 7 jours/7, avec des centaines de personnes travaillant 24 heures/24, le temps passé à rechercher des fuites sans l’aide d’une caméra OGI peut être considérable. Économiser ne serait-ce qu’une heure d’inspection laborieuse permettrait de se procurer la caméra.

La caméra FLIR GF346 OGI peut servir d’outil extrêmement important pour les entreprises sidérurgiques, en aidant les équipes d’inspection à identifier les problèmes avant qu’ils ne deviennent catastrophiques et en menant des enquêtes sans arrêter les opérations. La GF346 est idéal pour la surveillance des usines où il est difficile d’atteindre les composants avec des outils de mesure par contact portatifs tels que les renifleurs de gaz ou les TVA. Les inspecteurs peuvent analyser des milliers de composants en une journée de travail, sans interrompre le processus. Les caméras d’imagerie optique des gaz permettent également aux opérateurs de détecter les fuites profondes et de trouverleur source tout en travaillant à une distance sûre, en dehors du nuage de gaz. En utilisant la FLIR GF346, les entreprises sidérurgiques peuvent améliorer la sécurité au travail, réduire l’impact environnemental et les aider à préserver la conformité réglementaire tout en augmentant l’efficacité car cette technologie peut fonctionner sans interrompre le processus de production d’une usine.

A propos de Teledyne FLIR
Teledyne FLIR, une société de Teledyne Technologies, est un leader mondial des solutions de détection intelligentes pour la défense et les applications industrielles. La société emploie près de 4 000 personnes à travers le monde. Fondée en 1978, la société crée des technologies avancées pour aider les professionnels à prendre les meilleures décisions le plus rapidement possible, afin de sauver des vies et des moyens de subsistance. Pour plus d’informations, veuillez consulter le site http://www.teledyneflir.com ou suivre @flir.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s