Irepa Laser, 40 ans d’innovation sur les procédés laser.

Publié par

Lancé en 1982 dans le Bas-Rhin, ce centre de ressources technologiques est spécialisé dans les procédés laser, dont la fabrication additive XXL.

Ce lundi 17 et mardi 18 octobre, le centre Irepa Laser célèbre ses 40 ans, sur son site d’Illkirch-Graffenstaden, au sud de Strasbourg (Bas-Rhin). Lancé en 1982, cet institut spécialisé dans les procédés de traitements et de fabrication par laser a vu le jour grâce à l’initiative de l’université Louis-Pasteur et portée par le Conseil régional d’Alsace. Objectif : « Accompagner les entreprises à intégrer les nouvelles technologies sur un secteur de niche que sont les procédés laser appliqués aux matériaux », résume-t-on au sein de cette structure labelisée institut Carnot Mica.

Son expertise touche à la fois le soudage, l’usinage de surface et la fabrication additive dans le domaine des métaux. « Nous réalisons des missions de prestations de service de type consulting, travaux expérimentaux ou encore R&D collaborative », explique Irepa Laser, qui propose également des formations. Consacrant 30 % de son activité à la R&D, cette structure, qui emploie une quarantaine de personnes répond à des appels à projets publics, qu’ils soient régionaux, nationaux ou européens.

Une association devenue société coopérative

Devenue une référence européenne dans les procédés laser et les matériaux, c’est en décembre 2019 qu’Irepa Laser est passée du statut associatif à celui de société coopérative d’intérêt collectif (SCIC). Ce qui lui permet de fédérer à la fois les salariés, les clients et les institutionnels. Et de compter 27 salariés associés, ayant apporté 260 000 euros au capital et douze industriels ayant investi 330 000 euros. « Depuis presque 30 ans, nous avons travaillé sous le statut d’association, mais là nous étions arrivés au bout du système. Nous avons besoin de recruter, de former, d’investir. Tous ces projets nécessitent des moyens, or quand vous êtes une structure associative, vous ne pouvez pas lever des fonds », avait expliqué, à l’époque, Jean-Paul Gaufillet, aujourd’hui président d’Irepa Laser.

Jérôme Wursthorn, ingénieur d’études à Irepa Laser, lors du salon Global Industrie Paris, le 19 mai à Villepinte (Seine-Saint-Denis).

La société coopérative s’appuie sur quatre domaines de compétences : la fabrication additive métallique, le soudage, l’usinage et la sécurité liée à l’utilisation des lasers industriels.

Pose d’une première pierre

Au programme de ces deux jours anniversaires : des conférences d’experts qui aborderont les enjeux actuels de la fabrication additive, tels que le choix des matériaux et des machines, la simulation mais également sur les innovations à venir, avec un focus sur la fabrication additive DED (Direct Energy Deposition). Une visite de sa ligne pilote de fabrication additive XXL et des tables rondes sur les thèmes du transfert de technologie et de la valorisation de l’innovation complèteront ces journées. Enfin, la présidente de l’Eurométropole de Strasbourg Pia Imbs, et Jean Rottner, président de la région Grand Est, poseront la première pierre de la future usine de fabrication additive d’Irepa Laser, qui regroupera ses trois machines d’impression 3D métallique sur une seule plateforme. (machinesproduction 17/10/22)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s