Baisse des exportations russes d’huile de base.

Publié par

La Russie a exporté moins d’huile de base en juin et juillet, par rapport à février, alors que les expéditions vers l’Europe ont diminué sous le barrage de sanctions des États-Unis et de l’Europe, selon un rapport d’Argus.

Dans le même temps, la demande intérieure a chuté en raison du ralentissement économique causé par la guerre d’Ukraine.

En juillet, la Russie a exporté 69 400 tonnes d’huiles de base, soit 7 % de moins qu’en juin et 32 ​​% de moins par rapport aux expéditions de février, selon le rapport du 24 août d’Argus, une organisation de conseil et de médias basée à Londres.

Avant le début de la guerre fin février et les sévères sanctions contre la Russie imposées par l’Occident, les principales destinations d’exportation des huiles de base russes étaient les Pays-Bas, la Lettonie, la Turquie, l’Ukraine et Singapour. Les initiés du marché affirment que les flux de pétrole de base russe pivotent désormais vers le marché asiatique plus compétitif.

« En Asie, ce segment est caractérisé par une grande concurrence, et parce que ce sont des produits à valeur ajoutée, la possibilité pour la Russie de vendre des huiles de base à prix réduit, comme elle le fait avec le pétrole brut, est limitée », Evgeny Mironyuk, un stock expert du marché, a déclaré Lube Report.

Argus a constaté que les expéditions via les ports de la Baltique – canaux d’exportation traditionnels pour les huiles de base et lubrifiants russes – s’élevaient à 16 400 tonnes en juillet, soit 51 % de moins par rapport aux expéditions de février.

Cependant, la société a également constaté que les expéditions internes aux clients nationaux par chemin de fer avaient augmenté à 123 200 tonnes en juillet, en hausse de 18 % par rapport à juin et de 21 % de plus qu’en février.

« La Russie est confrontée à une surabondance d’approvisionnement en pétrole de base qui fait baisser les prix de certains produits nationaux, tels que les huiles industrielles », indique le rapport.

Selon un responsable du ministère russe de l’Énergie, les exportations d’huile de base du pays ont diminué de 7 % depuis le début de l’année, a rapporté lundi le quotidien économique Vedomosti. Le responsable a déclaré que même si l’État pourrait envisager des mesures pour soutenir les exportateurs et distributeurs nationaux d’huiles de base et de lubrifiants s’ils demandaient de l’aide, jusqu’à présent, aucune demande de ce type n’a été reçue.

Parallèlement, les importations d’additifs pour lubrifiants vers la Russie ont augmenté pour atteindre environ 5 600 tonnes en août, contre 5 100 tonnes en juillet. La plus grande partie de ces expéditions, soit 94 %, provient de Chine, selon un rapport mensuel de B2X, un cabinet de conseil basé à Moscou. Cependant, en août, les importations d’additifs ont baissé de 7 % en glissement annuel, a constaté B2X. Le rapport du consultant est basé sur les données douanières.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s