TES s’associe à E.ON et ENGIE pour gérer le 5e terminal d’importation d’unité de stockage flottant de regazéification d’Allemagne.

Publié par

– À partir du 1er septembre, TES gérera le cinquième FSRU allemand en partenariat avec deux autres acteurs mondiaux, E.ON et ENGIE.
   – Le FSRU, qui sera affrété pour une période de cinq ans par Excelerate Energy (NYSE : EE) et les engagements de livraison de GNL associés accéléreront l’indépendance énergétique européenne tout en renforçant la sécurité d’approvisionnement de l’Allemagne.
   – Le terminal d’importation FSRU accélérera le terminal hydrogène de TES à Wilhelmshaven, dont la mise en service est prévue en 2025.

Energy Solutions (TES), E.ON et ENGIEsont ravis d’annoncer qu’ils ont été sélectionnés par le ministère fédéral allemand de l’Économie et de la Protection du climat (« BMWK ») pour développer et mettre en œuvre conjointement le cinquième terminal d’importation de l’unité de stockage flottant de regazéification (« FSRU ») en Allemagne.

Le cinquième terminal d’importation FSRU en Allemagne, qui prévoit de démarrer au début de la période de chauffage 2023, aura une capacité d’importation annuelle d’environ 5 milliards de m3 (ce qui couvre environ 5 % de la consommation annuelle en Allemagne) et contribuera à améliorer l’Europe et la sécurité énergétique de l’Allemagne, accélérant son indépendance énergétique et atteignant le zéro net complet d’ici le milieu du siècle. Ensemble, TES, une entreprise d’hydrogène vert qui construit des infrastructures de nouvelle génération pour produire et importer de l’énergie verte à un prix abordable, E.ON, l’un des plus grands opérateurs européens de réseaux d’énergie et fournisseur de solutions client innovantes pour plus de 51 millions de clients, et Engie, un leader mondial des services énergétiques bas carbone, gaz naturel et GNL avec une forte présence en Allemagne,

À Wilhelmshaven, TES construit le plus grand pôle d’énergie verte d’Europe, offrant un modèle unique pour convertir de grandes quantités d’électrons renouvelables provenant d’emplacements ensoleillés et venteux en hydrogène vert et en gaz renouvelable abordable. Dans ce but, TES et E.ON ont déjà signé fin mars un protocole d’accord sur un partenariat stratégique. Le terminal de Wilhelmshaven servira de point d’entrée principal pour une énergie durable propre, sûre, abordable et abondante en Europe, ainsi que de catalyseur pour une économie circulaire du carbone. TES importera de l’hydrogène vert de ses projets en amont sous forme de GNL renouvelable utilisant de l’hydrogène vert et du CO2 circulaire.

Le terminal hydrogène de TES à Wilhelmshaven, dont le développement sera accéléré par le projet FSRU, est flexible, modulaire et évolutif. TES vise à intégrer de manière transparente l’importation de molécules vertes au cours des 12 premiers mois de fonctionnement du FSRU afin de permettre une transition verte rapide et efficace.

ENGIE est responsable de l’affrètement du FSRU pour le compte de BMWK, pour une partie de son approvisionnement en GNL, et avec TES pour le développement et l’exploitation du FSRU.

Le FSRU affrété pour cinq ans sera fourni par Excelerate Energy, suite à des négociations menées par Engie, et sera stationné à Wilhelmshaven, où TES possède déjà 145 hectares de terrain et développe le terminal hydrogène depuis 2019 pour démarrer des importations à grande échelle. d’ici 2025. Excelerate Energy est une société de GNL basée aux États-Unis et propose une gamme complète de services de regazéification flexibles, du FSRU au développement des infrastructures en passant par l’approvisionnement en GNL. Le terminal d’importation FSRU permettra une transition transparente vers les importations vertes au cours de la première période lorsque le terminal vert commencera à fonctionner.

La structure du terminal TES comprendra à terme 6 postes d’amarrage pour navires, 2 000 000 mètres cubes de stockage à terre utilisant 10 réservoirs sur site et un accès direct aux réseaux de gazoducs de gaz naturel, d’hydrogène et de CO2 nécessaires à la décarbonation et à l’approvisionnement énergétique net zéro.

TES développe un portefeuille diversifié d’énergies vertes en amont et accède aux meilleurs emplacements renouvelables pour produire de l’hydrogène vert pour les importations à partir de 2025, par exemple aux États-Unis, au Canada, en Amérique du Sud, en Afrique du Nord et du Sud-Ouest, dans la région de la mer du Nord, au Moyen-Orient et en Australie. Cela garantira un approvisionnement précoce et rapide en molécules vertes à grande échelle.

Le ministre fédéral de l’Économie et de la Protection du climat, Robert Habeck, a déclaré : « En important du gaz naturel liquéfié, nous nous rendons moins dépendants des importations de gazoduc russe. Et toutes les mesures qui nous libèrent le plus rapidement possible des griffes des importations russes sont plus nécessaire que jamais en ces temps. Dans le même temps, nous accélérons en parallèle l’importation d’hydrogène vert, faisant de Wilhelmshaven un point d’atterrissage important pour une énergie sûre et durable en Europe. »

Marco Alvera’, PDG de TES, a déclaré : « Nous sommes impatients de travailler en étroite collaboration avec le gouvernement fédéral, les institutions européennes et locales alors que nous franchissons cette étape importante pour accélérer le développement d’une économie de l’hydrogène climatiquement neutre, sûre et abordable. Le nouveau terminal d’importation allemand FSRU accélérera la stratégie hydrogène de TES.
« Notre nouveau projet accélérera le développement du plus grand centre d’énergie verte d’Europe. Notre modèle unique convertit le vent et le soleil en gaz naturel renouvelable, abordable et sûr en utilisant l’infrastructure existante pour fournir de l’énergie verte en Europe.

Patrick Lammers, COO d’E.ON, a déclaré : « Nous sommes ravis d’apporter notre vaste expérience en tant que fournisseur d’énergie européen et opérateur d’infrastructures énergétiques. Grâce à ce projet, nous avons la possibilité de contribuer à assurer la sécurité énergétique à court terme et de garantir l’accès futur aux gaz verts pour nos Notre objectif est d’accompagner nos clients en Allemagne et en Europe dans leur transformation verte et de répondre à la demande croissante de gaz verts. »

Manfred Schmitz, PDG d’Engie Deutschland AG , a déclaré : « Nous sommes ravis de faire partie de ce partenariat et d’apporter notre expertise dans les infrastructures énergétiques et le GNL. Avec nos partenaires, nous contribuerons à sécuriser l’approvisionnement en gaz de l’Europe et de l’Allemagne à partir de fin 2023 ».

Origine : Communiqué E.ON

Site internet : https://www.eon.com/en.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s