Equinor et Wintershall Dea s’associent pour une chaîne de valeur CSC à grande échelle en mer du Nord.

Publié par

– Projet CSC complet qui relie l’Allemagne et la Norvège
   – Transport de CO2 depuis l’Europe continentale et stockage sur le plateau continental norvégien
   – Capacité de pipeline estimée de 20 à 40 millions de tonnes par an d’ici 2037
   – Reconfirmation de l’engagement des entreprises à atteindre les objectifs climatiques de l’UE

Equinor et Wintershall La DEA a convenu de poursuivre le développement d’une vaste chaîne de valeur du captage et du stockage du carbone (CSC) reliant les émetteurs de CO2 d’Europe continentale aux sites de stockage offshore sur le plateau continental norvégien.

Le projet norvégien-allemand (NOR-GE) CCS a l’ambition d’apporter une contribution vitale à la réduction des émissions de gaz à effet de serre en Europe visant à établir la chaîne de valeur et l’infrastructure pour le transport, l’injection et le stockage sûrs du CO2 dans des réservoirs appropriés sur le Plateau continental norvégien.

« Il s’agit d’un partenariat énergétique fort qui soutient le besoin des clusters industriels européens de décarboniser leurs opérations. Wintershall Dea et Equinor sont engagés dans la transition énergétique et utiliseront les compétences et l’expérience des deux entreprises pour travailler avec les gouvernements et les partenaires afin d’aider à atteindre l’objectif net zéro », a déclaré Anders Opedal, PDG et président d’Equinor .

Grâce à ce partenariat, les deux entreprises répondent à la demande européenne de décarbonisation à grande échelle des industries à forte intensité de carbone qui ont besoin d’un stockage souterrain sûr et à grande échelle du CO2 pour réduire les émissions inévitables de leurs processus. Le partenariat vise à connecter l’Allemagne, le plus grand émetteur de CO2 en Europe, et la Norvège, détenant le plus grand potentiel de stockage de CO2 en Europe.

« Wintershall Dea et Equinor travailleront ensemble pour établir des solutions techniques et commerciales pour le développement de chaînes de valeur CSC transfrontalières en Europe et travailleront avec les gouvernements pour façonner un cadre réglementaire qui peut le permettre. Nous nous appuierons sur notre étroite coopération et ouvrirons le prochain chapitre du partenariat germano-norvégien », a déclaré Mario Mehren, PDG de Wintershall Dea .

Un pipeline en accès libre d’environ 900 kilomètres de long est prévu pour relier le centre de collecte de CO2 dans le nord de l’Allemagne et les sites de stockage en Norvège avant 2032. Il devrait avoir une capacité de 20 à 40 millions de tonnes de CO2 par an, soit l’équivalent de environ vingt pour cent de toutes les émissions industrielles allemandes par an [1]. Le projet envisagera également une solution de déploiement précoce dans laquelle le CO2 devrait être transporté par bateau du hub d’exportation de CO2 vers les sites de stockage.

Wintershall Dea et Equinor prévoient également de demander conjointement des licences de stockage de CO2 offshore, visant à stocker entre 15 et 20 millions de tonnes par an sur le plateau continental norvégien.

[1] 181mtpa, 2021 Umwelt Bundesamt.

Origine : Communiqué Equinor

Site internet : https://www.equinor.com/

Site internet : https://wintershalldea.com/en

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s