Maximus se développe en Afrique de l’Est.

Publié par

Le mélangeur indien de lubrifiants Maximus International Ltd. prévoit de tripler sa capacité de production en Afrique de l’Est, a annoncé la société, fixant un objectif de croissance élevé en vue d’étendre sa portée à travers le continent. La société opère dans la région par le biais de sa filiale en propriété exclusive, MX Africa Ltd, basée à Nairobi, au Kenya.

Maximus augmentera la capacité de production de son usine africaine de 20 000 kilolitres (17 986 tonnes métriques) par an à 60 000 kl/an au cours des deux à trois prochaines années. Le projet coûtera Rs 25 crore (US $ 3,1 millions). Il s’est fixé un objectif de taux de croissance annuel composé de 20 % au cours des deux à trois prochaines années.

La société opère dans la région par l’intermédiaire de sa filiale en propriété exclusive, MX Africa Ltd., basée à Nairobi, au Kenya, qui a acquis la filiale Quantum Lubricants EA Ltd. en 2019. Quantum a construit sa seule usine de mélange de lubrifiants en 2014 et l’installation fabrique des huiles pour moteurs automobiles. , fluides de travail des métaux, graisses et autres lubrifiants.

« En triplant presque notre capacité de fabrication, nous serons idéalement placés pour exploiter le potentiel du marché sur nos marchés cibles », a déclaré Deepak Raval, directeur général de Maximus, dans un communiqué de presse. La société distribue actuellement en Tanzanie et en Ouganda.

Maximus vise à augmenter ses ventes cette année au Rwanda, en Ouganda et en Tanzanie, que ce soit par le biais d’une nouvelle filiale ou d’un partenaire de distribution existant, a indiqué la société.

« La société a en outre identifié [la République démocratique du Congo], le Soudan du Sud, le Malawi et la Zambie comme des marchés à fort potentiel », a-t-il poursuivi. « Alors que l’accent est mis sur l’Afrique de l’Est et du Sud, [Maximus] élabore également des plans pour entrer sur les marchés ouest-africains du Nigeria et du Ghana dans un proche avenir. Des projets d’implantation d’unités de fabrication dans certains de ces pays sont actuellement à l’étude.

Raval a déclaré que Maximus menait des études sur les perspectives de ces marchés. Il a récemment affiché un bond de 133% de son bénéfice net pour le premier trimestre de cette année.

Dans son dernier rapport sur les résultats trimestriels en juin, Maximus a exprimé son enthousiasme pour les opportunités en Afrique. « La société prévoit maintenant de consolider ses opérations et de pénétrer de nouveaux marchés en Asie et en Afrique », a déclaré Milind Joshi, directeur financier de Maximus, dans le communiqué de presse sur les résultats de la société. « La société est convaincue qu’elle peut soutenir la croissance continue qu’elle maintient depuis cinq ans en élargissant son empreinte sur le continent africain. »

Maximus fabrique et distribue également des lubrifiants au Moyen-Orient par l’intermédiaire de sa filiale Maximus Global FZE basée aux Émirats arabes unis. Elle revendique plus de 400 clients dans 25 pays. (lubesngreases 19/7/22)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s