La consommation de lubrifiants en France a diminué de 8% en Avril.

Publié par

La consommation de lubrifiants en France a diminué de 8% à 44 086 tonnes métriques en avril, par rapport au même mois l’an dernier, selon les données publiées samedi par le Centre des lubrifiants professionnels basé à Paris.

La consommation de lubrifiants automobiles a chuté de 5 % à 25 322 en avril.

La demande d’huile moteur pour voitures particulières a diminué de 1 % à 14 040 tonnes en avril, tandis que les ventes d’huiles moteur utilisées dans les véhicules utilitaires diesel ont chuté de 11 % à 4 617 tonnes. Les ventes de transmissions automobiles ont chuté de 13 % à 805 tonnes et la demande de graisses automobiles a chuté de 25 % à 371 tonnes.

La demande de lubrifiants industriels – hors huiles de process – a baissé de 11 % à 13 665 tonnes.

La consommation d’huiles de transmission hydrauliques a diminué de 6 % à 5 744 tonnes, bien que dans cette catégorie, la demande d’huiles de transmission hydrauliques ininflammables ait bondi de 35 % à 338 tonnes. La consommation de graisses industrielles a baissé de 11 % à 1 115 tonnes, les fluides non solubles pour le travail des métaux ont chuté de 17 % à 1 224 tonnes, les fluides solubles pour le travail des métaux ont chuté de 40 % à 956 tonnes et la consommation d’huile de turbine a chuté de 29 % à 219 tonnes. Du côté de la croissance, la demande d’huile pour compresseur a augmenté de 24 % à 276 tonnes.

La consommation d’huile de process a baissé de 16 % à 5 099 tonnes.

Dans ses projections macroéconomiques de juin, la Banque de France a discuté des résultats du premier trimestre et des projections du deuxième trimestre pour l’économie du pays. Au premier trimestre, le produit intérieur brut a légèrement baissé de 0,2%, reflétant une baisse de 1,5% de la consommation des ménages et des exportations plus faibles que prévu, a noté la banque. Au deuxième trimestre, selon les données à court terme des enquêtes auprès des entreprises de la banque, le PIB devrait croître d’environ un quart de point de pourcentage.

La banque a noté qu’en France certains secteurs de services – notamment l’hébergement et la restauration – bénéficient de la levée des dernières restrictions liées à la pandémie et de la reprise du tourisme, y compris du tourisme étranger. « En revanche, l’activité industrielle et la construction sont pénalisées par les ruptures d’approvisionnement et la hausse des coûts de production », a déclaré la Banque de France. « L’activité devrait rester modérée au cours du second semestre 2022, reflétant les effets néfastes de la hausse des prix des matières premières énergétiques et alimentaires et l’évolution de l’économie mondiale. »

TENDANCES DU MARCHE A FIN AVRIL 2022

AVRIL 2022JANVIER –AVRIL 20221er MAI 2021 –30 AVRIL 2022
tonnes(a)tonnes(a)tonnes(a)
Lubrifiants pour automobiles25.322-4,7%101.270+0,7%290.739-0,7%
Lubrifiants industriels13.665-11,4%58.983-4,1%182.413-3,8%
Huiles de procédés5.099-15,9%21.579-15,5%65.234+0,7%
TOTAL GENERAL44.086-8,2%181.832-3,8%538.386-1,6%

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s