Transfert de l’opérateur Krafla d’Equinor à Aker BP.

Publié par

Equinor et Aker BP ont signé un protocole d’accord pour le transfert de l’opérateur de Krafla d’ Equinor à Aker BP , faisant d’Aker BP l’opérateur de toutes les découvertes dans la région de NOAKA – Krafla, Fulla et au nord d’Alvheim.

Equinor et Aker BP sont les opérateurs d’un projet de développement de champ chacun dans la zone et ont convenu qu’un opérateur serait la meilleure solution pour le développement ultérieur de la zone. Equinor est actuellement l’opérateur de Krafla dans le nord et Aker BP est l’opérateur de NOA Fulla dans le sud. Un opérateur disposera d’une bonne base pour une exécution efficace du projet et pour une
exploitation sûre et efficace des champs, créant des synergies plus fortes entre les deux développements et moins d’interfaces.

« L’accord actuel est le résultat d’une excellente collaboration au cours des dernières années, fondée sur la confiance mutuelle et l’ambition commune d’apporter des améliorations durables et un fonctionnement efficace sur le plateau continental norvégien (NCS). La meilleure solution pour l’avenir est qu’Aker BP prenne en charge l’exécution du projet et l’exploitation de Krafla, sur la base du concept développé par Equinor », déclare Geir Tungesvik, vice-président exécutif d’Equinor pour les projets, le forage et l’approvisionnement .

À l’avenir, Equinor assurera le transfert de l’expertise et de l’expérience relatives au concept Krafla à Aker BP et la collaboration se poursuivra dans la phase de développement.

« Aker BP et Equinor ont eu une excellente collaboration au cours des dernières années sur le développement de NOAKA. Nous sommes fiers de pouvoir reprendre le rôle d’opérateur de Krafla, pour assurer l’exécution efficace du projet et l’exploitation de l’ensemble de la zone au nom des licences », a déclaré Karl Johnny Hersvik, PDG d’Aker BP .

Le protocole d’accord stipule que les titulaires des licences concernées demanderont au ministère de changer d’opérateur. Un transfert d’exploitation sera effectué lorsque la décision d’investissement aura été approuvée par l’autorisation et que le plan d’aménagement et d’exploitation (PDO) aura été soumis aux autorités. Equinor restera un partenaire de licence majeur dans la région et conservera sa part actuelle de 50 % dans Krafla et de 40 % dans la licence Fulla. Les entreprises soumettront conjointement les AOP pour NOA Fulla et Krafla comme prévu d’ici la fin de l’année.

Avec des investissements de l’ordre de 10 milliards de dollars, le développement de la zone est l’un des prochains grands développements du NCS. Un pourcentage élevé des contrats sera attribué à des fournisseurs norvégiens, ce qui créera de forts effets d’entraînement dans tout le pays.

Faits sur NOAKA

   – La région de NOAKA se situe entre Oseberg et Alvheim en mer du Nord.
   – La zone comprend les découvertes de Krafla, Fulla et au nord d’Alvheim.
   – Equinor est l’opérateur de Krafla au nord, Aker BP pour NOA Fulla au sud. LOTOS Exploration and Production est également un partenaire licencié dans la zone.
   – La répartition des actions dans la zone est la suivante :
     – Krafla : Equinor 50 %, Aker BP 50 %
     – Fulla : Aker BP 47,7 %, Equinor 40 %, LOTOS 12,3 %
     – NOA : Aker BP 87,7 %, LOTOS 12,3 %
   – Les ressources récupérables totales dans la zone NOAKA sont estimées à environ 600 millions de barils équivalent pétrole. Le calcul préliminaire des investissements prévus est de 10 milliards de dollars.
   – Aker BP et Equinor ont une ambition commune de développer la zone NOAKA avec de faibles émissions et un haut degré de solutions numériques et tournées vers l’avenir, tant en phase de projet qu’en phase d’exploitation.
   – Le concept couvre une plate-forme de production, de forage et de logement sur NOA qui aura périodiquement peu ou pas de personnel. Le champ de Frøy est en cours de réaménagement avec une plate-forme de tête de puits normalement sans pilote qui sera reliée à NOA. Une plate-forme de production sans personnel sur Krafla sera reliée à NOA pour le traitement du pétrole et de l’eau produite.
   – Le concept couvre également un développement extensif sur le fond marin, comprenant un total de neuf gabarits sous-marins dans la zone.
   – Les plans prévoient un développement de la zone avec alimentation électrique à partir du rivage.
   – Le démarrage de la production est prévu pour 2027.

Origine : Communiqué Aker BP

Site internet : https://www.equinor.com/

Site internet : https://akerbp.com/en/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s