Comment éliminer la mousse et l’air retenu dans l’huile des multiplicateurs?

Publié par

La formation de la mousse et la rétention de l’air dans l’huile sont deux phénomènes qu’il faut éviter de laisser se produire dans les multiplicateurs pour parvenir à un fonctionnement optimal.

Il y a beaucoup de causes qui provoquent l’apparition de la mousse et la rétention de l’air, mais ceci est principalement dû aux problèmes mécaniques ou à l’état de l’huile.

Un problème mécanique peut être associé à une agitation excessive ou à un bas niveau d’huile. Si la mousse disparait rapidement lorsque la machine s’arrête, il se peut qu’il existe un problème mécanique ou qu’il se soit produit l’épuisement de l’additif anti-mousse.

Pour éliminer la mousse, il faut prendre en compte les facteurs suivants:

  • Méthode de remplissage. Le remplissage des dépôts est crucial. Il est recommandé d’ajouter l’huile avec un tuyau mis dans le dépôt pour éviter d’introduire de l’air. Lorsqu’un dépôt neuf se rempli, l’air peut rester piégé dans les zones mortes, ce qui impose de faire une purge. Le procédé adéquate consistent à vider le réservoir avec une pompe à vide et maintenir le vide pendant que se rempli le réservoir.
  • Programme d’entretien préventif-proactif. Les devoirs d’entretien préventif recommandés consiste à procéder à des contrôles de joints, à des inspections visuelles, à des examens du niveau d’huile et des filtres. De plus, il convient de contrôler la propreté, d’éliminer l’humidité, de bien filtrer les huiles et de retirer les polluants. Si, malgré le fait de réaliser de bonnes pratiques d’entretien, la mousse persiste, il faudra localiser l’entrée d’air et l’éliminer.
  • Conception des réservoirs. La conception des réservoirs est en général le facteur qui contribue le plus à la création de mousse dans les huiles. Parmi les principaux problèmes, il y a ceux qui se remarquent:
    -Si la ligne de retour est au-dessus du niveau d’huile
    -Si le réservoir est petit
    -Le réservoir doit avoir une capacité comprise entre 5 et 10 fois le débit de la pompe ou, pour les        systèmes lubrifiés par éclaboussure, il faut 0,4 l/kw
    -Si le niveau de l’huile dans le réservoir est bas
    -Si les parties mobiles introduisent de l’air dans le système
  • Sélection du lubrifiant. L’huile optimale doit être hautement résistante à l’entrée d’air et ne devrait pas retenir les bulles après qu’elles se soient formées. Les huiles qui obéissent le mieux à ce modèle sont les fluides synthétiques et les huiles hydro fractionnées.

– lubrication-management

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s