Pandion Energy acquiert les opérations de ONE-Dyas en Norvège avec une perspective de plus que doubler la production quotidienne.

Publié par

Pandion Energy a signé un accord avec ONE-Dyas Holdings BV pour acquérir ONE-Dyas Norge AS. La transaction comprend une part de 10% du champ Nova et un total de 11 licences d’exploration.

Le champ Nova devrait entrer en production au second semestre 2022. Le champ, situé dans la partie nord de la mer du Nord, est en cours de développement avec deux modèles sous-marins reliés à la plate-forme existante de Gjøa. Nova (anciennement Skarfjell) a été découverte en 2012 et le plan de développement et d’exploitation (PDO) a été approuvé en 2018. L’utilisation des infrastructures existantes permet une extraction efficace des ressources et Nova sera exploitée de manière durable avec de l’énergie hydroélectrique depuis le rivage jusqu’à Gjøa.

Le PDG de Pandion Energy, Jan Christian Ellefsen, a déclaré ce qui suit :

« Cette transaction représente un nouveau bond dans l’histoire de Pandion et sécurise les bases d’une croissance future. Notre base d’actifs est renforcée et, avec Nova en production, notre production quotidienne fera plus que doubler. »

« Au cours des cinq premières années, Pandion Energy a acquis sa réputation de partenaire de confiance dans l’exploration et le développement de champs sur le plateau continental norvégien (NCS). ONE-Dyas Norge s’intègre bien à notre portefeuille et à notre organisation existants et renforcera notre position en tant que partenaire actif à cycle complet, générant de la valeur dans des actifs de haute qualité sur le NCS.

Grâce à sa participation de 10 % dans les champs de Valhall et Hod, Pandion Energy produit actuellement plus de 5 000 barils d’équivalent pétrole par jour, et devrait encore augmenter avec la mise en service de la nouvelle plate-forme Hod B en 2022. La région de Valhall a été entièrement électrifiée depuis la côte. depuis 2013. La production combinée de Valhall et Nova aura, conformément à la stratégie Net Zero Carbon de Pandion Energy, l’un des niveaux d’intensité de CO2 les plus bas du NCS.

Jan Christian Ellefsen souligne en outre que Pandion Energy a depuis longtemps indiqué des plans d’expansion sur le plateau continental norvégien :

« L’activité de fusions et acquisitions sur le NCS a été lente au cours du premier semestre 2021, mais davantage d’opportunités ont commencé à se présenter à l’approche de 2022. Nous recherchons et évaluons toujours activement des opportunités supplémentaires pour développer davantage notre portefeuille. »

La transaction est soumise aux conditions habituelles de réalisation, y compris, mais sans s’y limiter, l’approbation du ministère norvégien du Pétrole et de l’Énergie.

Origine : Communiqué Pandion Energy

Site internet : https://www.pandionenergy.no/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s