Criticité des microretassures en fatigue dans les fontes GS.

Publié par

Alors que les fondeurs mesurent bien les enjeux techniques et économiques des défauts de type retassures ou microretassures sur la qualité d’une pièce moulée en fonte, leur effet sur la tenue en fatigue est souvent mal apprécié, ce qui peut conduire à les sous-estimer. De plus les essais statiques restent insuffisants pour prévoir le comportement en fatigue. Il était donc important de caractériser la limite d’endurance en traction-compression alternée (R=-1) et en traction ondulée (R=0,1) d’échantillons en fonte GS comportant des défauts de microretassures centrées.

Lire la suite : buff.ly/2Q04Hcj 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s