L’Australien Viva Energy annonce une ambition nette zéro.

Publié par
Viva Energy Australia

Viva Energy Group Limited, qui fournit un quart des besoins en carburant de l’Australie, a annoncé son engagement à réduire ses émissions de carbone dans ses opérations, à moyen et long terme par rapport à ses émissions de portée 1 et 2. Cela signifiera améliorer les performances en matière d’émissions de la raffinerie de Geelong grâce à une combinaison de projets d’efficacité énergétique et d’initiatives d’optimisation opérationnelle d’ici 2030, et réaffecter la raffinerie d’ici 2050.

Opérations hors raffinage

À moyen terme, Viva Energy Group vise zéro émission nette de Scope 1 et 2 dans la vente au détail, les carburants et le marketing (tous les secteurs non raffineurs de l’entreprise) d’ici 2030.

Pour atteindre ces objectifs de réduction des émissions, Viva Energy :

  • améliorer l’efficacité énergétique grâce à l’optimisation énergétique opérationnelle ;
  • mettre en œuvre et investir dans de nouveaux actifs et procédés pour améliorer l’efficacité énergétique de ses sites opérationnels ;
  • s’approvisionner en électricité renouvelable pour ses opérations en investissant dans des projets d’énergie renouvelable, en achetant directement de l’électricité renouvelable ou en acquérant des certificats de production à grande échelle (LGC) à partir de projets de production d’énergie renouvelable ; et
  • compenser les émissions résiduelles en investissant dans des projets de compensation carbone et en achetant des compensations provenant de programmes de compensation certifiés et crédibles.

Projet de terminal gazier

Pour son projet de terminal gazier, Viva Energy vise zéro émission nette de portée 1 et 2 pour la durée de vie du projet, de la phase de construction à toutes les périodes d’exploitation. Une optique de durabilité a été apportée à tous les aspects du développement du projet et, dans la mesure du possible, les émissions de carbone ont été conçues en dehors des opérations, et une approche zéro net a été adoptée dès son début.

Le projet de terminal gazier reste assujetti à l’approbation réglementaire conformément au processus d’énoncé des effets environnementaux et, en outre, à la décision d’investissement finale et à l’approbation du conseil d’administration de Viva Energy Group Limited.

Opérations de raffinage

La raffinerie est une installation à forte intensité énergétique et exposée au commerce (EITE). La conformité aux spécifications de l’essence à très faible teneur en soufre ajoutera des unités de traitement et augmentera encore la consommation d’énergie et les émissions à la raffinerie, mais offrira à son tour des avantages plus importants en matière de qualité de l’air et d’émissions des véhicules. La contribution la plus efficace à la réduction des émissions que la raffinerie peut apporter au fil du temps sera de produire des produits à faible intensité de carbone pour le marché, permettant aux clients de réduire leurs émissions globales.

Viva Energy a fait le premier pas dans l’amélioration des performances en matière d’émissions de la raffinerie de Geelong en s’engageant à réduire de 10 % l’intensité des émissions d’ici 2030 grâce à une combinaison de projets d’efficacité énergétique et d’initiatives d’optimisation opérationnelle.

Ambition à long terme 2050

À plus long terme, Viva Energy a annoncé son ambition d’atteindre les émissions nettes de portée 1 et 2 dans toutes ses opérations d’ici 2050. La société a déclaré : « nous prévoyons que cela signifiera la réaffectation de Geelong et de sa capacité de traitement d’ici 2050. Notre objectif est d’équilibrer notre rôle dans le soutien de la sécurité énergétique de l’Australie, avec notre désir de faire progresser l’installation à zéro net d’ici 2050, au plus tard. »

« Ces engagements constituent une partie importante de la durabilité à long terme et des nouveaux objectifs énergétiques de Viva Energy, et démontrent notre engagement à jouer un rôle essentiel dans la transition de l’Australie vers un avenir sobre en carbone », a déclaré la société dans un communiqué.

« Viva Energy soutient pleinement les objectifs de l’Accord de Paris. Nous jouons un rôle important dans la sécurité énergétique et les infrastructures de l’Australie, et notre annonce d’aujourd’hui montre notre engagement à lutter contre les impacts du changement climatique en Australie et dans le monde », a déclaré Robert Hill, président de Viva Energy. 

« Les carburants et lubrifiants liquides que nous fournissons continueront de jouer un rôle essentiel dans la transition du système énergétique vers un avenir à faible émission de carbone. En plus de fixer nos propres objectifs d’émissions de Scope 1 et 2 aujourd’hui, nous avons également un certain nombre d’initiatives dans le secteur des énergies nouvelles, pour fournir des carburants à faible teneur en carbone sur le marché à l’avenir. Ces initiatives et nos engagements à réduire notre propre empreinte carbone constituent une partie importante de la voie de l’Australie vers un système énergétique à faible émission de carbone. (fuelsandlubes 29/11/21)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s