Une nouvelle méthode d’étalonnage dynamique en débitmétrie liquide.

Publié par
CETIAT - Ensemble, innover et valider

Une nouvelle méthode d’étalonnage en dynamique, plus représentative de l’usage pratique, est désormais disponible pour les débitmètres et les compteurs d’eau. Le CETIAT, Centre technique des industries aéraulique et thermique, a en effet travaillé sur cette problématique.

Acteur de l’écosystème industriel français et international, le CETIAT permet aux industriels de tout secteur de disposer de moyens et de compétences pour mieux concevoir, développer et fabriquer leurs produits et procédés. Le centre technique a étendu son expertise au domaine de la débitmétrie liquide grâce au développement d’une nouvelle méthode d’étalonnage en dynamique sous accréditation COFRAC. Dans des secteurs tels que le comptage d’eau domestique, la pharmaceutique, la chimie et pétrochimie ou l’agroalimentaire, l’usage pratique des débitmètres et compteurs d’eau par les utilisateurs diffère souvent des conditions idéales dans lesquelles les étalonnages ont été réalisés en laboratoire. La plupart des débitmètres sont notamment étalonnés pour des débits statiques, autrement dit lorsque le débit est stable et régulé à une valeur constante. Ils sont cependant utilisés pour mesurer des débits variables plus ou moins rapidement : le temps de réponse non négligeable du débitmètre induit un biais de mesure non estimé par les méthodes d’étalonnage statique actuelles, potentiellement impactant pour le dosage, le puisage, le mélange de réactifs, pour lesquels la mesure de débit est critique.

Banc d’étalonnage dynamique accrédité

C’est dans le cadre du projet européen MetroWaMet 2018-2021, pour « Metrology of real-world domestic water metering », que le CETIAT est intervenu sur l’un de ses domaines d’expertise : la débitmétrie liquide. Le centre technique a développé et validé une nouvelle méthode d’étalonnage dans des conditions dynamiques, avec fluctuations de débits, représentatives des conditions dans lesquelles fonctionnent réellement les équipements. Les débitmètres et compteurs d’eau peuvent ainsi être étalonnés jusqu’à 13 m3/h pour des applications qui nécessitent de délivrer des débits et volumes de liquides maîtrisés sur des temps courts, par exemple pour la fabrication de médicaments et de produits agroalimentaires, ou les procédés de traitement physico-chimiques. Le nouveau banc d’étalonnage dynamique du CETIAT a été validé puis accrédité ISO17025 par le COFRAC en août 2021, les premières prestations ayant débuté cet été. Cette innovation est une première mondiale et apporte de nouvelles perspectives au CETIAT, qui peut alors répondre aux besoins d’innovation en débitmétrie et proposer des prestations d’étalonnage de capteurs dans des conditions proches du réel.

Un laboratoire référent en débitmétrie

Le CETIAT a développé au cours de ces dernières années des outils de pointe pour les essais, des diagnostics pertinents, des mesures fiables et des expertises innovantes pour déterminer avec précision les performances aérauliques, thermiques et acoustiques des matériels et installations. Désormais, le laboratoire de débitmétrie liquide se présente comme une référence nationale dans son domaine, en garantissant le meilleur niveau d’incertitude en France pour la réalisation d’étalonnage de débitmètres et compteurs d’eau. Parallèlement, le laboratoire conçoit et développe ses propres méthodes d’étalonnages et d’essais à titre privé, ou dans le cadre de projets de recherche européens et nationaux en métrologie, tel que le MeDD I & II (Metrology for Drug Delivery) pour lequel il a développé des bancs d’étalonnage à l’échelle des micro et nano-débits. Florestan Ogheard, chargé d’études et référent technique du laboratoire de débitmètrie liquide au CETIAT, témoigne : « Cette innovation nous permet d’étudier l’effet de fluctuations de débit sur les performances métrologiques dynamiques des débitmètres et compteurs étalonnés, ce qui participe à l’amélioration des performances des instruments et procédés en cours de développement ou d’optimisation par nos clients et ressortissants. Nous travaillons d’ores et déjà pour adapter le banc historique (statique) afin qu’il permette de réaliser des étalonnages dynamiques jusqu’à 50 m3/h ». (Source voir l’article : http://www.lejournaldesfluides.com/actualite/une-nouvelle-methode- )

(

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s