Un tribunal pakistanais se prononce contre Hascol.

Publié par

Une société énergétique des Émirats arabes unis a obtenu le mois dernier un jugement contre Hascol Petroleum Ltd., un fournisseur de carburants et de lubrifiants au Pakistan, empêchant Hascol de transférer des actions de ses filiales jusqu’à ce qu’elle paie un règlement de 9,5 millions de dollars US à partir de 2018.

Le règlement a résolu un différend concernant l’argent que Mena Energy prétendait être dû pour les livraisons de gasoil et de mazout. Hascol, en pleine tentative de redressement financier, distribue des lubrifiants au Pakistan pour l’allemand Fuchs Petrolub SE.

La décision du mois dernier est venue de la Haute Cour du Sind, une province du Pakistan qui comprend Karachi, la ville où Hascol est basé. Il a accordé une demande de Mena d’empêcher Hascol de transférer des actions de ses filiales ou de retirer ou de transférer des soldes créditeurs de ses comptes bancaires en attendant le paiement par Hascol du règlement de 2018.

Le règlement a été conclu devant un tribunal commercial et immobilier du Royaume-Uni, où Mena avait déposé sa plainte selon laquelle Hascol lui devait des livraisons de gasoil et de mazout.

Selon un article publié par The News International, Hascol s’est opposé au tribunal du Sind, arguant qu’une décision d’un tribunal étranger sur un règlement entre les deux sociétés ne pouvait être exécutée tant qu’elle n’avait pas été approuvée par la Banque d’État du Pakistan.

Hascol, qui fournit des carburants et des produits chimiques ainsi que des lubrifiants, tente de se remettre des pertes subies en 2019, selon un communiqué publié en juillet de cette année. La déclaration se plaignait que des parties anonymes circulaient de fausses informations sur la situation de l’entreprise dans le but de la nuire.

Le communiqué indique que les pertes découlent des fluctuations extrêmes des prix internationaux du pétrole et du risque de change et de taux d’intérêt. La société a nommé un nouveau président du conseil d’administration et un nouveau directeur général pour mener sa tentative de rebond et qu’elle travaille actuellement avec un cabinet spécialisé dans les restructurations.

Le communiqué indique que l’effort a été compliqué par les impacts de la pandémie de COVID-19 mais que l’entreprise fait des progrès et espère revenir à la rentabilité. (lubesngreases 12/11/21)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s