Les experts IESPM vous recommandent de réaliser un DIAGNOSTIC MOTEUR.

Publié par
IESPM

Si vous possédez un véhicule ou vous envisagez une acquisition et vous souhaitez connaître l’état réel du moteur et/ou des organes mécaniques les experts IESPM vous recommandent de réaliser un DIAGNOSTIC MOTEUR en particulier si :

  • Vous utilisez votre véhicule au quotidien.
  • Vous allez effectuer un long trajet inhabituel (par exemple en période de vacances).
  • Vous souhaitez faire un contrôle préventif de votre véhicule.
  • Vous allez acheter un véhicule d’occasion et vous souhaitez vérifier l’état du moteur.
  • Vous souhaitez vendre votre véhicule au juste prix et en toute sérénité.
  • Vous hésitez à engager de gros travaux sur un véhicule âgé.

Un DIAGNOSTIC MOTEUR est une analyse physico-chimique de l’huile de lubrification contenue dans les moteurs ou les organes mécaniques. L’analyse poussée d’IESPM permet d’établir un diagnostic précis de l’état de « santé ».

L’huile de lubrification véhicule en effet des informations précieuses sur le comportement de la mécanique.  Un DIAGNOSTIC MOTEUR permet de mettre en évidence tous les dysfonctionnements possibles et de vous conseiller un entretien adapté en fonction de vos usages.

C’est une méthode utilisée par les professionnels depuis plus de 50 ans dans le cadre de programmes de maintenance.

En effet le DIAGNOSTIC MOTEUR permet de mettre en évidence des anomalies pouvant perturber le bon fonctionnement du véhicule et donc sa sécurité :

  • Anomalies de combustion, d’injection et de carburation.
  • Dégradation / oxydation du lubrifiant, pouvant être causée par les polluants, un kilométrage trop important ou un temps d’utilisation trop long, un fonctionnement à haute température ou encore un stockage prolongé.
  • Présence d’eau, étanchéité du circuit de refroidissement (joint de culasse, joint de chemise, pompe à eau, joint d’embase, …).
  • Présence anormale de carburant (défaut d’injection, utilisation du véhicule, …).
  • Usure des pièces (piston, distribution, coussinets, segmentation, turbo, etc.).
  • Défaut d’admission d’air (filtre à air).
  • Présence de polluants externes (liquide de refroidissement, eau, silice, sodium,

 En savoir +

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s