Repsol augmente ses objectifs de production d’énergie renouvelable et de réduction des émissions.

Publié par
Repsol increases its targets for renewable generation and emission reductions

Repsol a présenté de nouveaux objectifs qui accéléreront sa transformation pour devenir une entreprise à zéro émission nette d’ici 2050. Cela s’est produit lors du « Low Carbon Day » de l’entreprise, dédié à expliquer et détailler sa transition énergétique aux analystes et aux investisseurs. La feuille de route définie dans le plan stratégique 2021-2025 de l’entreprise se concentre sur une combinaison d’électrification et de produits à faible émission de carbone qui permettront une décarbonisation efficace, durable et abordable de l’économie, sur la base des avantages concurrentiels de Repsol.

Dans ce cadre, le PDG de Repsol, Josu Jon Imaz, a annoncé une augmentation des objectifs de production d’énergie renouvelable et de réduction des émissions de l’entreprise, ainsi qu’une augmentation des investissements dans des solutions à faible émission de carbone pour accélérer la transformation jusqu’en 2030.

Repsol allouera 1 milliard d’euros supplémentaires à des projets bas carbone sur la période 2021-2025, jusqu’à un total de 6,5 milliards d’euros, contre 5,5 milliards d’euros établis dans le plan stratégique de l’entreprise. Désormais, les investissements destinés aux initiatives à faibles émissions s’élèveront à 35 % sur la période 2021-2025, et les capitaux employés à ces fins atteindront 45 % en 2030. Ainsi, les nouvelles valeurs représentent une augmentation de cinq points de pourcentage avec par rapport à celles établies dans le Plan stratégique présenté il y a près d’un an.

Nouvelle voie accélérée vers zéro émission nette

Repsol vise à mener la transition énergétique, conformément à l’Accord de Paris, pour limiter l’augmentation de la température mondiale bien en dessous de 2°C. Les progrès technologiques et le déploiement des projets en cours et à venir permettent à l’entreprise d’augmenter ses objectifs de réduction d’intensité carbone. La nouvelle voie de décarbonation pour atteindre la neutralité carbone en 2050 établit une réduction de l’indicateur d’intensité carbone de 15 % en 2025, 28 % en 2030 et 55 % en 2040, par rapport aux précédents de 12 %, 25 % et 50 %. , respectivement.

Repsol a augmenté son prix interne du carbone appliqué à tous les nouveaux investissements. Dans cette mise à jour, les prix par tonne de CO2 sont différenciés pour les investissements au sein de l’Union européenne et dans le reste du monde. Ainsi, un prix du carbone de 70 $/t en 2025 et 100 $/t en 2030 est fixé pour l’Union européenne (les valeurs précédentes étaient de 40 $/t en 2025 et 70 $/t en 2040). Dans le reste du monde, le prix est fixé à 60 $/t en 2025 (auparavant 40 $/t). L’établissement d’un prix du carbone permet de concevoir efficacement de nouveaux projets et d’évaluer et de prendre les décisions d’investissement en tenant compte de toutes les variables.

Dans le même esprit, Repsol s’est fixé un objectif plus ambitieux de réduction de son intensité d’émissions de méthane, en le fixant à 0,20 % en 2025. Cela représente une réduction de 85 % par rapport à l’objectif précédent de 25 %.

L’entreprise a également annoncé pour la première fois un objectif absolu de réduction des émissions. Il s’engage à réduire de 55 % les émissions des actifs exploités (Scope 1 et 2) et de 30 % des émissions nettes (Scope 1, 2 et 3) d’ici 2030.

La stratégie carbone et ses objectifs seront soumis à un vote consultatif à prochaine Assemblée Générale des actionnaires de la société.

Progrès dans la décarbonation des entreprises La

production d’électricité renouvelable est l’un des piliers du modèle de décarbonation de Repsol. Les objectifs nouvellement annoncés représentent une augmentation de 60 % de la capacité de production d’énergie renouvelable d’ici 2030, à 20 GW, par rapport aux 12,7 GW annoncés dans le Plan stratégique. D’ici 2025, l’objectif de nouvelle capacité de production renouvelable s’élève à 6 GW, contre 5,2 GW dans la feuille de route présentée en novembre 2020.

La société entend poursuivre la croissance organique de cette activité, grâce au développement d’un portefeuille de projets en exploitation et en développement dans les pays de l’OCDE, renforcé après la joint-venture signée avec Ibereólica Renovables au Chili en 2020 et l’acquisition récente de 40 % de Basée aux États-Unis, Hecate Energy, société spécialisée dans le développement de projets solaires photovoltaïques et de stockage d’énergie. En conséquence, Repsol prévoit actuellement de terminer l’année avec 1,7 GW de capacité renouvelable installée et 4,7 GW supplémentaires dans des projets en construction et à haute visibilité.

La zone industrielle conservera sa forte compétitivité et le leadership de ses actifs en Europe. Pour poursuivre son processus de transformation, elle continuera à miser sur l’efficacité énergétique, l’économie circulaire, l’hydrogène renouvelable, le captage et l’utilisation du CO2.

L’ambition de Repsol est d’être un leader dans la production d’hydrogène renouvelable dans la péninsule ibérique et d’acquérir une position pertinente sur le marché européen. En juillet dernier, la société a annoncé des objectifs plus ambitieux pour la production d’hydrogène renouvelable, visant désormais à atteindre une capacité de 552 MW équivalent en 2025 et 1,9 GW en 2030, par rapport aux objectifs précédemment annoncés de 400 MW et 1,2 GW, respectivement. L’atteinte de ces objectifs sera rendue possible grâce à l’installation d’électrolyseurs et d’usines de production de biogaz dans les complexes industriels de l’entreprise, ainsi qu’au développement de la technologie propriétaire de photoélectrocatalyse. Cette technologie est un développement conjoint de Repsol et Enagas,

En termes d’économie circulaire, les complexes industriels de Repsol s’adaptent pour utiliser de multiples déchets d’origines différentes comme matières premières pour les convertir en carburants et matériaux plus durables. L’ambition est de réutiliser trois millions de tonnes de déchets par an et, ainsi, d’atténuer plus de sept millions de tonnes de CO2 par an d’ici 2030. Repsol analyse plus de 40 types de déchets et de technologies pour assurer la production de biocarburants avancés et circulaires. matériaux pétrochimiques.

L’entreprise vise également à produire deux millions de tonnes de carburants à faible émission de carbone d’ici 2030. L’usine de biocarburants avancés prévue à Carthagène devrait démarrer au premier trimestre 2023 et évitera l’émission de 900 000 tonnes de CO2 dans l’atmosphère. chaque année.

Dans l’activité Chimie, Repsol vise à recycler l’équivalent de 20 % de sa production de polyoléfines d’ici 2030, et la circularité est au cœur de sa stratégie. Repsol prévoit d’investir 1,5 milliard d’euros dans cette activité sur la période 2021-2025. Il progressera dans les projets de recyclage mécanique et chimique des polyoléfines, le recyclage du polyuréthane et la production de méthanol à partir de déchets pour les intégrer dans la production de matériaux.

Le pôle Clients continue de se concentrer sur la satisfaction de l’ensemble des besoins énergétiques et de mobilité de ses clients. Dans le domaine de la recharge électrique, Repsol disposera de plus de 1 000 points de recharge électrique publics en Espagne d’ici 2022 et s’engage à installer des points de recharge rapide ou ultra-rapide tous les 50 km le long des principaux axes de transport du pays.

Repsol s’est engagé dans la production décentralisée et prévoit de terminer l’année avec plus de 300 installations solaires dans ses stations-service et plus de 180 communautés solaires dans le cadre de l’initiative Solmatch.

L’entreprise continue de développer des outils numériques qui permettent une plus grande personnalisation des offres et des expériences améliorées pour les clients. Repsol vise à avoir huit millions de clients numériques d’ici 2025 et, avant la fin de l’année, elle lancera un programme de fidélité transversal qui sera le premier du genre en Espagne. Il intégrera l’ensemble des produits et services que l’entreprise met à disposition de ses clients, permettant la personnalisation des offres en fonction des besoins de chaque utilisateur.

L’activité Amont vise à réduire de 75 % son intensité d’émissions de CO2 sur la période 2021-2025. Le captage et le stockage du carbone joueront un rôle clé dans le développement de nouveaux projets. En 2027, la société démarrera le stockage de deux millions de tonnes de CO2 par an à Sakakemang, la plus grande découverte de gaz en Indonésie au cours des dernières décennies. Ce projet de captage et de stockage est l’un des plus importants du genre au monde, et ce sera le premier pour Repsol et l’Indonésie.

Origine : Communiqué REPSOL

Site internet : https://www.repsol.com/en/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s