Les 4 principales fonctions assumées par les huiles sur les moteurs à gaz.

Publié par

L’utilisation des moteurs à combustion interne alimentés au gaz dans le cadre de la génération combinée d’énergie thermique et électrique (CHP) a augmenté ces dernières années.

Ces moteurs fonctionnent régulièrement avec des charges constamment élevées, sont soumis à de hautes températures et sur de longs laps de temps, et souvent dans des emplacement inaccessible, avec une surveillance minimale. C’est pour cette raison qu’un niveau de fiabilité et de qualité élevés sont nécessaires en termes de prestations du moteur et de l’huile afférente.

Les principales fonctions assumées par l’huile utilisée dans un moteur à gaz sont les suivantes :

Contrôle de l’oxydation et de la nitration. Les plus hautes températures subies par les moteurs à gaz favorisent la formation d’oxydes d’azote. Cela provoque une augmentation de la viscosité, une usure corrosive, la formation de boues et de vernis ainsi qu’un blocage du filtre. Les huiles nécessitent une base qui ait un niveau de stabilité à l’oxydation élevé, coordonné à des produits chimiques (additifs) qui optimisent leur résistance à l’oxydation et la nitration.

Réduction de la friction et de l’usure. Le retour des vannes constitue généralement un problème sur les moteurs à gaz, car l’huile doit fournir un niveau approprié de protection aux vannes. Les biogaz et notamment ceux de décharge peuvent contenir des quantités importantes d’éléments agressifs qui peuvent provoquer une usure corrosive et abrasive.

Prévention de la corrosion et de l’oxyde. Notamment lorsque le moteur fonctionne avec du gaz de décharge, un gaz obtenu des eaux noires ou d’autres gaz plus corrosifs, ceux-ci peuvent contenir des niveaux élevés d’hydrocarbures halogénés, des acides organiques et des composés sulfuriques qui eux-mêmes peuvent former des acides forts et provoquer une corrosion. Il est important de ne pas utiliser des huiles avec un TBN plus grand, mais des huiles à la composition chimique correcte afin de neutraliser les différents types d’espèces acides.

Nettoyage du moteur. L’huile des moteurs à gaz devrait comporter des niveaux d’agents dispersants appropriés afin de maintenir la saleté et les produits d’oxydation en suspension mais aussi pour empêcher l’adhérence des bagues, la formation de dépôts sur le moteur, notamment en cas d’utilisation de gaz « humides » ou « aigres ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s