NIVEAUX DE PERFORMANCES HUILES « PONTS-BOÎTES ».

Publié par

NIVEAUX DE PERFORMANCES HUILES « PONT-BOÎTES »

Classe A.P.I.  (A.P.I.)

Transmissions concernées (TC)

Lubrifiants ( L ) 

API – GL.1.

TC – Conditions peu sévères de pression et glissements.

L – Huiles ponts-boîtes « minérales pures », non EP. – / – huiles moteurs. – / – Huiles hydrauliques.

A.P.I. – GL.2.

TC – Ponts à vis sans fin. Vitesses de glissements trèsélevées. Présence de bronze.

L – Huiles très on ctueuses, à base de ricin.

A.P.I. – GL.3.

TC – Conditions modéréemement sévères de charge et vitesse.

L – Huiles semi-E.P. : ( a ) huiles « réducteurs industriels » – ( b ) huiles moteurs ou hydrauliques contenant additifs anti-usure.

A.P.I. – GL.4.

TC – Conditions sévères : grandes vitesses + faibles charges ou faibles vitesses + charges élevées.

L – Huiles spéciales franchement E.P. ( tests sur ponts hypoïd réels )

A.P.I. – GL.5

TC – Conditions très sévères : vitesses et charges élevées, chocs.

L – Huile très fortement E.P. ( tests de sévérité accrue )

A.P.I. – GL.6.

TC – Conditions de sévérité maximale : ponts hypoïdes à axes très décentrés.

L – Huiles à pouvoir E.P. maximal ( niveau non utilisé en Europe ).

Le niveau GL.1. correspond aux huiles minérales ne contenant pas d’additifs E.P.

Le niveau GL.2. correspond à des conditions d’onctuosité élevées, généralement résolues par des huiles à base de ricin. Ces huiles correspondent en particulier aux exigences des ponts à vis.

Le niveau GL.3. peut être qualifié de semi Extrême-pression, ou « Extrême-Pression doux » c’est-à-dire sans action corrosive vis à vis des métaux non ferreux. On peut inclure dans cette catégorie les huiles spéciales dites « pour réducteurs industriels », ainsi que les huiles hydrauliques ou moteurs fortement dopées sur le plan anti-usure, ce qui leur confère des propriétés E.P. non négligeables, mais ne dépassant pas cependant ce niveau GL.3.

Ce n’est qu’avecle niveau GL.4. assimilable à la norme MIL-L-2105, que l’on a des huiles réellement et fortement Extrême-Pression.

Les exigences des transmissions n’ayant cessé de s’accroître (en pareticulier des différentiels hypoïdes) l’armée américaine a dû édicter une norme MIL-L-2105 B encore plus sévère, parallèlement à la création d’un niveau A.P.I. GL.5. équivalent.

Enfin un niveau GL.6. encore plus sévère a été ajouté, mais il n’est requis par aucun matériel en service en Europe.

Si le pouvoir Extrême-Pression est la caractéristique n°1 des huiles pour transmissions, celles-ci doivent cependant avoir un certain nombre d’autres qualités :

1°) un POINT D’ECOOULEMENT assez bas pour que l’huile ne soit jamais gelée au démarrage.

2°) Des performances ANTI-OXYDATION. L’échauffement en service et le brassage subi tendent en effet à oxyder l’huile.

3°) Des performances ANTI-CORROSION à cause des conditions de l’humidité atmosphérique.

4°) Des performances ANTI-MOUSSE. Si la mousse s’accumule sous l’effet du brassage, ce moussage peut provoquer des fuites si les carters ne sont pas parfaitement étanches.

5°) Enfin le POINT D’ANILINE doit être correctement ajusté pour que l’huile soit sans action sur les joints chargés d’assurer l’étanchéité.

Tous les additifs correspondants doivent donc être incorporés aus huiles ponts-boîtes pour leur conférer ces diverses qualités, qui font l’objet de tests particuliers dans la classification A.P.I. et les normes de l’armée américane.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s