TotalEnergies abandonne une usine en Russie.

Publié par

Une vue de l’ancienne usine de mélange de lubrifiants de la société pétrolière française TotalEnergies à Kalouga, en Russie, au moment de son ouverture en octobre 2018. TotalEnergies a confié la gestion de son activité de lubrifiants en Russie à une entité russe, et la transaction comprenait l’usine de mélange de Kalouga , a rapporté l’agence de presse d’État Tass la semaine dernière. Photo publiée avec l’aimable autorisation de TotalEnergies

Le géant pétrolier français TotalEnergies a cédé la gestion de son activité de lubrifiants en Russie à une entité russe, et la transaction comprend son usine de mélange de lubrifiants de 40 000 tonnes métriques par an à Kalouga, a rapporté la semaine dernière l’agence de presse officielle Tass.

Les termes et conditions de la transaction n’ont pas été divulgués.

« TotalEnergies a confié l’activité de production à la direction de la filiale locale, TotalEnergies Marketing Russie, qui dirigeait l’usine [l’année dernière] », a déclaré Egor Popov, responsable du commerce et du marketing de la société dans le rapport Tass. « Le 2 mars, un nouveau propriétaire a été enregistré et la société est désormais renommée Top Lubricants. »

Popov a ajouté que la direction locale s’emploie maintenant à redémarrer l’exploitation de l’usine et qu’elle reprendra au plus tôt un « cycle normal d’exploitation » le 15 mars.

Selon Popov, 90% des salariés conserveront leur emploi.

La transformation prévue de l’usine comprend le changement de marque et la production de différents types d’huiles moteur, hydrauliques et industrielles sous la nouvelle marque – Lemarc.

À la date limite, le siège de TotalEnergies n’a pas répondu à une demande de commentaire.

Shell, ExxonMobil, BP et d’autres majors pétrolières occidentales, ainsi que le japonais Idemitsu, ont tous quitté le marché russe après que Moscou a commencé son invasion de l’Ukraine le 24 février 2022. TotalEnergies a emboîté le pas et a également quitté le marché.

Son usine de mélange de 50 millions de dollars US et 40 000 t/a à Kaluga a ouvert ses portes en 2018 et dispose d’une option de mise à l’échelle pour augmenter la capacité à 70 000 t/a. Il a cessé ses activités l’an dernier au printemps. En juin, Shell a pris des mesures similaires et a vendu son usine de mélange de lubrifiants de 180 000 t/an à Torzhok au major pétrolier russe Lukoil, à des conditions non précisées. L’usine de Torzhok produit également des produits de marque Teboil. Teboil est un ancien distributeur finlandais de produits pétroliers racheté par Lukoil en 2005. (lubesngreases 14/03/23)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s