Sval : plan de développement du champ Symra.

Publié par

Sval Energi et ses partenaires de licence Aker BP et Equinor ont décidé de développer la découverte de Symra en mer du Nord. Aujourd’hui, le partenariat soumet le plan de développement et d’exploitation (PDO) du champ au ministre norvégien du pétrole et de l’énergie, Terje Aasland.

Le partenariat investira environ 9,3 milliards de couronnes norvégiennes (environ 950 millions de dollars) dans le développement du champ Symra (anciennement connu sous le nom de Lille Prinsen).

Le PDG Nikolai Lyngø de Sval Energi a déclaré : « Nous sommes ravis d’avoir participé à faire passer Symra de la découverte à une décision de développement. En collaboration avec nos partenaires qualifiés, nous sommes parvenus conjointement à une solution de développement robuste avec un démarrage prévu de la production de pétrole et de gaz en 2027. L’empreinte carbone pendant la phase de production sera très faible, car la plate-forme hôte est alimentée en électricité depuis le continent norvégien. .”

Dans la phase de production, Symra aura des émissions de CO2 d’environ 1 kilo par baril d’équivalent pétrole produit – bien en dessous de la moyenne d’environ 8 kilos sur le plateau norvégien et de 15 kilos dans le monde.

Développement sous-marin

Symra sera développé en tant que raccordement sous-marin à la plate-forme Ivar Aasen. Quatre puits seront forés à travers un gabarit sous-marin à 4 fentes. L’un de ces puits est un tri-latéral de sorte que le champ aura six branches de puits de production dans le réservoir. Les puits seront alimentés au gaz depuis la plate-forme Edvard Grieg via Ivar Aasen. De plus, un pré-investissement dans la capacité d’injection d’eau d’Ivar Aasen est prévu dans le PDO. Les deux plates-formes impliquées dans le développement de Symra sont alimentées depuis la terre.

Lyngø a déclaré : « Symra est située sur l’Utsira High – une zone intéressante pour nous – et nous voyons un potentiel de hausse significatif dans cette licence. »

« Sval est sur la voie de la croissance et nous croyons en l’avenir du plateau norvégien. Nous sommes en mesure de produire l’énergie dont le monde a tant besoin, avec de faibles émissions, et en même temps de créer de la valeur pour la société norvégienne et nos propriétaires.

Découvertes en 2018 et évaluées en 2021, les ressources récupérables de Symra sont estimées à environ 50 millions de barils d’équivalent pétrole, dont 78 % de pétrole et 22 % de gaz. Le démarrage de la production est prévu pour le premier trimestre 2027.

Symra est en licence de production 167 et 167C. Le partenariat est composé de Sval Energi AS (20%), Aker BP ASA (50% et opérateur) et Equinor Energy AS (30%).

Origine : Communiqué Sval Energi

Site internet : https://www.sval-energi.no/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s