L’INDUSTRIEL THYSSENKRUPP VICTIME D’UNE CYBERATTAQUE.

Publié par

Le géant industriel allemand Thyssenkrupp était la cible d’une cyberattaque menée « probablement par la criminalité organisée » sur le système informatique de sa division matières premières, a indiqué le groupe dans une déclaration transmise à l’AFP.

Seules « certaines parties » de la division « Material services », spécialisée dans la distribution de matières premières, sont concernées, a précisé un porte-parole du groupe sidérurgique basé à Essen (ouest), confirmant des informations de la presse allemande.

« A l’heure actuelle, il est exclu que les autres filiales soient touchées » et « aucun dommage » n’a été constaté, ni « aucun signe de vol ou de modifications des données », a ajouté le fabricant d’acier, de composants automobiles et de sous-marins.

Les équipes informatiques de Thyssenkrupp tentent actuellement de stopper l’attaque, a-t-il ajouté.

Cette cyberattaque intervient quelques mois après un piratage massif ayant visé l’équipementier automobile Continental, un autre poids lourd de l’industrie allemande.

Le groupe a dévoilé à l’automne cette attaque survenue « début août », et ayant abouti au vol de « 40 terabytes » de données.

Les cyberagresseurs auraient demandé une rançon à la multinationale allemande, qui affirme avoir refusé de payer.

« Continental n’accepte pas les rançons. Payer une rançon ne ferait que contribuer au financement des attaques contre la sécurité des infrastructures critiques telles que l’approvisionnement énergétique et les hôpitaux », a indiqué en décembre le groupe qui dit poursuivre les investigations sur ce piratage.

La menace de cyberattaques contre les infrastructures et les entreprises a fait l’objet d’une prise de conscience en Allemagne depuis la guerre en Ukraine.

L’Office fédéral de la sécurité dans les technologies de l’information a alerté sur un risque « plus élevé que jamais » dans son rapport annuel fin octobre.

Le superviseur allemand du secteur financier, la Bafin, s’est lui aussi inquiété en mai du risque « très important » de cyberattaques contre le système financier allemand, qui s’est accru depuis le conflit en Ukraine.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s