Incertitude sur le marché du FED.

Publié par

Historiquement, le prix des fluides d’échappement diesel (DEF) était relativement facile à comprendre. Les prix étaient généralement indexés sur le prix de l’urée et les fabricants de FED ont accès aux variations des prix de l’urée au moyen de l’indice des prix de l’urée de la Nouvelle-Orléans et de la Louisiane (NOLA). Mais en 2022, les prix ont commencé à se découpler de l’indice NOLA et pour cette raison et d’autres, il existe un degré élevé d’incertitude quant à ce à quoi ressemblera le marché du DEF en 2023.

Pour comprendre la raison de l’incertitude, commencez par examiner la montée rapide des prix de l’urée en 2021 et les montagnes russes des mouvements de prix observés en 2022. Il est important de noter que l’urée représente environ 45 % du coût des marchandises pour le DEF.  

Alors qu’au début de 2021, le prix de l’urée de qualité industrielle était d’environ 295 dollars la tonne, il a constamment augmenté au cours de l’année et en décembre a atteint une moyenne mensuelle proche de 800 dollars, ce qui représente une augmentation stupéfiante de 171 %. À partir de là, cependant, les prix de l’urée ont chuté brusquement mais à court terme et ont chuté à environ 600 dollars au début de 2022 avant de remonter à près de 830 dollars la tonne en avril. Mais ce pic n’a pas non plus duré longtemps et en juin 2022, les prix ont plongé à environ 480 dollars la tonne. Cela a été suivi par un autre pic plus doux, puis sur une trajectoire descendante de septembre à actuel.

La volatilité des prix de l’urée au cours des deux dernières années est certainement une source d’inquiétude quant à ce qui pourrait arriver en 2023. Le déroulement de l’année est rempli d’incertitudes en raison d’un certain nombre de facteurs. Ceux-ci incluent les prix du gaz naturel en Europe, la possibilité d’une inflation entraînant une récession aux États-Unis et un ralentissement mondial, la guerre entre la Russie et l’Ukraine et ses effets sur les tarifs / embargos sur les matériaux de cette région, l’économie chinoise et les fermetures qui affectent la demande et la production de l’urée, entre autres facteurs. 

Un autre facteur contribuant à l’incertitude est que pendant une grande partie de 2022, les prix du DEF se sont dissociés des mouvements de l’indice NOLA. Cela se traduit par des stratégies de tarification nouvelles et variées mises en œuvre par les producteurs de FED, certains producteurs limitant le volume disponible à des prix indexés. À titre d’exemple, un producteur pourrait rendre 70 % de la demande annuelle prévue d’un client en FED disponible à des prix indexés et faire flotter le solde sur le marché au comptant.

On pense que le changement dans la structure des prix est fonction des conditions du marché et de la valeur alternative de l’urée dans les engrais agricoles et d’autres marchés. Les producteurs d’urée ont des options de produits et peuvent modifier le flux pour produire de l’UAN, du DEF ou d’autres produits en fonction de leur opportunité de marge. 

En raison de cela et d’autres changements dans les modèles de tarification, l’offre de FED devrait être confortable et instable, et les prix volatils en 2023 en raison du fait que les producteurs vendent un volume au comptant là où ils peuvent maximiser leurs profits. 

Les coûts de transport et les délais de livraison contribuent également aux incertitudes à l’approche de 2023. Au cours des deux dernières années, les coûts des camions ont augmenté de 10 % ou plus, les réservoirs et l’équipement ont augmenté de 10 à 20 % et les taux de main-d’œuvre ont augmenté de 20 à 40 %. De plus, les délais de livraison des réservoirs des clients sont passés de 4 à 6 semaines à 12 à 18 semaines, et le coût du carburant reste relativement élevé d’un point de vue historique. De plus, il y a toujours une importante pénurie de chauffeurs.

Bien qu’il y ait une grande incertitude quant à ce à quoi ressemblera le marché du DEF en 2023, une chose est certaine, c’est que le 1er janvier 2023, tous les producteurs augmentent les prix de base pour se dissocier davantage de NOLA. Les augmentations vont de 0,10 $ à 0,20 $ le gallon, indépendamment de ce que NOLA suggérerait. Par exemple, si l’indice NOLA suggère une baisse de 0,10 $ le gallon pour janvier sur la base des moyennes mensuelles, les producteurs répercuteront probablement une augmentation des prix du DEF, ou le niveau de prix le moins élevé du mois précédent.

Dans ce contexte, bien que la hausse du prix de base du DEF en janvier soit certaine, les perspectives du DEF en 2023 restent assombries par l’incertitude.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s