INEOS signe un nouvel accord de coentreprise avec SINOPEC en Chine.

Publié par

INEOS et SINOPEC ont annoncé un nouvel accord de coentreprise qui verra INEOS acquérir auprès de SINOPEC une part de 50 % dans le projet d’éthylène Tianjin Nangang existant. 

Le projet construit actuellement un craqueur d’éthane de 1,2 million de tonnes, qui devrait entrer en service fin 2023, et des usines de dérivés en aval à Tianjin, en Chine. Une suite complète d’unités dérivées est en cours de construction dans le complexe, y compris une usine de 300 kilotonnes par an (ktpa) d’acrylonitrile butadiène styrène (ABS) et l’usine de polyéthylène haute densité (HDPE) de 500 ktpa annoncée par INEOS et SINOPEC en juillet.

La Chine est une région de croissance clé pour INEOS et les accords étendent considérablement ses activités pétrochimiques en se concentrant sur les produits pour lesquels elle possède certaines des technologies propriétaires de pointe.

L’usine ABS sera basée sur la technologie ABS Terluran® d’INEOS. Il s’agit de la deuxième des trois usines ABS qui seront construites et exploitées en Chine en partenariat avec SINOPEC, la première étant l’usine de 600 ktpa actuellement en construction par INEOS à Ningbo. L’usine de PEHD, qui devrait également être opérationnelle d’ici la fin de 2023, est la première des trois unités prévues pour produire la qualité de tube INEOS avec SINOPEC sous licence en Chine.

L’accord de coentreprise a été signé lors d’une réunion virtuelle entre le Dr Ma Yongsheng, président de SINOPEC et Sir Jim Ratcliffe, président d’INEOS. 

Grâce à ce partenariat, SINOPEC bénéficie des connaissances technologiques et de l’expertise opérationnelle d’INEOS, et INEOS atteint une présence substantielle en Chine, le marché à la croissance la plus rapide au monde. 

« Cette dernière coentreprise avec SINOPEC élargit considérablement la production pétrochimique et l’empreinte commerciale d’INEOS en Chine. C’est un autre exemple de la relation étroite et de la collaboration croissante entre Sinopec et INEOS », a déclaré Ratcliffe.

« SINOPEC et INEOS bénéficient de nombreuses années de partenariat et cet accord témoigne une fois de plus de la coopération entre nos sociétés, qui est portée à un nouveau niveau. Cette décision est motivée par notre double objectif de réduction des émissions de carbone et de maîtrise de la transition énergétique au sein de nos métiers, du raffinage à la pétrochimie. SINOPEC donnera à INEOS une présence locale significative et INEOS apportera son expertise technologique et opérationnelle, ce qui créera une situation gagnant-gagnant pour le développement coopératif des deux sociétés », a déclaré Ma.

Il s’agit de la quatrième coentreprise signée en 2022 avec Sinopec. Deux sont des complexes pétrochimiques et deux sont des coentreprises de produits. Chacun est une échelle similaire.

Les transactions sont toutes soumises aux approbations réglementaires et à d’autres conditions et seront financées par une combinaison de ressources de trésorerie internes et de financement externe.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s