Protocole d’accord entre les gestionnaires de systèmes gaziers de Bulgarie, de Grèce, de Roumanie et de Hongrie pour le développement du « corridor vertical »

Publié par

Un protocole d’accord (MoU) a été signé aujourd’hui entre DESFA (Grèce), Bulgartransgaz (Bulgarie), Transgaz (Roumanie), FGSZ (Hongrie), ICGB (Bulgarie) et Gastrade (Grèce) dans le but de leur coopération mutuelle pour la réalisation du Corridor Vertical, qui permettra des flux bidirectionnels de gaz naturel du Nord vers le Sud et du Sud vers le Nord.

La signature du protocole d’accord a eu lieu dans le cadre du 22e Sommet mondial du GNL, organisé à Athènes et accueilli par DESFA, sous les auspices du ministère de l’Environnement et de l’Énergie du 29 novembre au 2 décembre 2022.

En signant le protocole d’accord, les entreprises ont affirmé leur engagement – à la fois conjointement et individuellement – au développement des projets nécessaires à la mise en œuvre du Corridor Vertical. Le protocole d’accord sera valable trois ans avec possibilité de prolongation pour une autre année. Il est à noter que l’accord s’appuie sur le protocole d’accord/déclaration conjointe signé par les ministres de l’énergie de la Grèce, de la Bulgarie, de la Roumanie et de la Hongrie pour le développement du « corridor vertical » de gaz naturel lors de la réunion du CESEC tenue à Budapest le 8 Septembre 2016.

Le cadre de coopération défini par le protocole d’accord prévoit que les entreprises exploreront les spécifications techniques de nouvelles connexions, canalisations, interconnexions ou renforcements des réseaux existants et développeront les projets prévus dans la région en tenant compte des stratégies et politiques énergétiques de l’UE, ainsi que les développements pertinents sur le marché régional du gaz. En outre, les entreprises ont convenu que le mémorandum en question constituera la base d’une coopération intensive à l’avenir, en termes de possibilité de construire l’infrastructure nécessaire pour le transport du gaz naturel vers les pays de transit et vers le marché de l’UE depuis la Grèce via la Bulgarie , la Roumanie à la Hongrie et vice versa.

Les entreprises ont en outre convenu d’investir des efforts raisonnables pour parvenir à un partenariat à long terme non exclusif pour le développement des systèmes de gaz naturel des quatre pays et d’engager des discussions sur les aspects réglementaires et économiques de la mise en œuvre du corridor vertical. Enfin, les entreprises ont convenu de solliciter, le cas échéant, la facilitation et les conseils de la

PDG de la Commission européenne DESFA, Maria Rita Galli, a déclaré: « Le protocole d’accord signé aujourd’hui est une étape importante vers la mise en œuvre du corridor vertical, un projet qui contribuera de manière significative à la sécurité d’approvisionnement de la région au sens large et renforcera encore le rôle de la Grèce et de la région de l’Europe du Sud-Est dans le carte énergétique. Réfléchissant au paysage énergétique actuel, aux positions géographiques des quatre pays et plus particulièrement au rôle stratégique de la Grèce en tant qu’entrée de gaz pour les importations de GNL, nous partageons pleinement l’engagement de coordonner les actions des opérateurs d’infrastructure de la région pour la mise en place d’un système régional flexible de gaz systèmes et interconnexions, vers l’objectif d’un marché unique européen.

Directeur exécutif de Bulgartransgaz, Vladimir Malinov, a déclaré : « Nos actions communes sont importantes non seulement pour les États membres de l’UE, mais également pour les parties contractantes à la Communauté de l’énergie. Les projets de Bulgartransgaz EAD, actuellement en cours – l’extension de l’installation de stockage souterrain de gaz Chiren et l’Interconnexion Bulgarie – Serbie, sont d’une importance primordiale pour atteindre les objectifs du Mémorandum, a souligné M. Malinov. Associés aux projets prévus d’augmentation des capacités de transport de gaz de la Grèce vers la Bulgarie et de la Bulgarie vers la Roumanie et la Macédoine du Nord, ils assureront une diversification supplémentaire de l’approvisionnement en gaz naturel du pays et de la région, garantiront l’approvisionnement énergétique et stimuleront la compétition ».

Ion Sterian, Directeur Général de SNTGN TRANSGAZ SAa déclaré : « Transgaz a été un partisan constant, vocal et solide du corridor vertical. Nous l’avons prouvé en honorant nos engagements et en cultivant l’esprit de dialogue. Dans le même temps, Transgaz a toujours cru en la synergie des gestionnaires de réseaux techniques de Grèce, Bulgarie, Roumanie, Hongrie, qui peuvent créer conjointement un impact significatif dans le renforcement de la sécurité énergétique non seulement des pays d’origine de chacun des GRT , mais aussi de la région et même de l’Union européenne. Un développement coordonné des systèmes de ces pays, ainsi qu’un développement coordonné des capacités d’interconnexion, peuvent transformer la région et l’Europe en termes de sécurité d’approvisionnement en gaz et nous permettre de devenir un pôle de développement économique pour l’Europe.

János Fehér, membre du conseil d’administration de FGSZ, a déclaré : « La décision ministérielle et l’engagement concernant la réalisation du corridor vertical en 2016 à Budapest ont atteint un nouveau niveau avec la signature du protocole d’accord aujourd’hui. FGSZ travaille depuis lors sur les éléments hongrois du projet, l’augmentation de capacité déjà réalisée au point d’interconnexion Roumanie-Hongrie en fait également partie. FGSZ continue de travailler sur les éléments prévus du corridor vertical qui augmenteront les possibilités d’atteindre des sources alternatives et d’améliorer la sécurité d’approvisionnement dans notre région, à un moment où l’Europe en a encore plus besoin que jamais.

Teodora Georgieva et George Satlas, dirigeants de l’ICGBa souligné la nécessité d’une coopération étroite entre les pays de la région pour améliorer la connectivité énergétique et sécuriser davantage de sources d’approvisionnement en gaz. « Dans le contexte de l’évolution de l’environnement énergétique et sécuritaire dans la région, la coopération sur le développement et la construction de nouveaux projets énergétiques pour garantir des sources diversifiées de gaz devient une priorité absolue. Nous reconnaissons les efforts sérieux qui sont déployés aux niveaux national et européen niveau en termes d’amélioration de la connectivité énergétique et d’obtention de l’indépendance énergétique grâce à la diversification », ont déclaré Georgieva et Satlas lors de l’événement. Ils ont souligné les opportunités de développement du corridor gazier vertical après la mise en service réussie de l’interconnexion gazière, contribuant à la sécurité énergétique et à la durabilité dans la région. Selon eux, le rôle d’IGB dans cet aspect sera encore plus important lorsque la capacité totale du pipeline augmentera. « Actuellement, l’interconnexion Grèce – Bulgarie a une capacité totale maximale de 3 milliards de mètres cubes par an. En coordination avec DESFA, nous avons la possibilité d’augmenter cette capacité jusqu’à 5 milliards de mètres cubes par an, ce qui devrait se produire en synchronisation avec le mise en service du terminal GNL de la ville grecque d’Alexandroupolis, prévue en 2024 », ont déclaré les deux dirigeants d’ICGB.

Le directeur général de Gastrade, Kostis Sifnaios, a déclaré : « Gastrade est heureux de faire partie de cette importante initiative. Nous sommes impatients de travailler avec nos partenaires pour accélérer l’intégration de nos marchés et permettre aux utilisateurs de notre réseau de profiter d’un corridor de transport de gaz continu. Le développement et l’amélioration du corridor vertical assureront plus d’options, une plus grande liquidité et renforceront la sécurité d’un approvisionnement énergétique abordable.


Origine : Communiqué DESFA

Site internet : https://www.desfa.gr/en/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s