Introduction en bourse de Luberef.

Publié par

Luberef a annoncé dimanche des plans pour une première offre publique d’actions – qui, selon les analystes, pourrait rapporter 1 milliard de dollars américains – et qu’elle a l’intention d’agrandir l’une de ses usines d’huile de base saoudienne et de la moderniser pour en faire API Huiles du groupe III.

Approuvée la semaine dernière par l’Autorité du marché des capitaux d’Arabie saoudite, l’offre vendra 50 045 000 actions actuellement détenues par Jadwa Industrial Investment Co., représentant la participation de 29,7 % de la société saoudienne dans Luberef. Le raffineur n’a pas encore fixé de fourchette de prix cible pour l’action, mais Bloomberg a estimé que la vente pourrait rapporter jusqu’à 1 milliard de dollars.

Luberef a dit peu de choses sur la manière dont il utiliserait les bénéfices, mais la société a déclaré qu’elle prévoyait d’étendre la capacité de production du groupe II et d’ajouter la production du groupe III à son usine d’huile de base à Yanbu.

« La prochaine phase de l’histoire de la croissance de l’entreprise comprend le projet d’expansion de Yanbu Growth II, qui devrait être achevé en 2025 et qui ajoutera une capacité de production d’huile de base du groupe II supplémentaire et introduira une capacité de production d’huile de base du groupe III à Luberef », une news communiqué sur l’introduction en bourse a déclaré. La société n’a pas divulgué le prix du projet ni la capacité du groupe II ou du groupe III qu’elle installerait.

Luberef s’appelle officiellement Saudi Aramco Base Oil Co., et Aramco détient les 70 % de Luberef qui ne sont pas actuellement détenus par Jadwa. Luberef exploite deux usines d’huile de base. Celui de Yanbu a la capacité de fabriquer 1,1 million de tonnes métriques par an d’huiles des groupes I et II. L’autre usine se trouve à Jeddah, en Arabie saoudite, et a une capacité de production de 275 000 t/a d’huiles du groupe I.

Luberef travaille à développer une plaque tournante des opérations de lubrifiants autour de la raffinerie de Yanbu, qui tire la matière première brute d’Aramco. Le projet, nommé LubeHub, a déjà obtenu des accords de fabricants de lubrifiants, d’huiles de transformateur, d’huiles blanches, de cires et d’huiles de traitement pour envisager d’y construire des installations.

En tant que filiale d’Aramco, Luberef fait partie d’Aramco Base Oil Alliance, l’un des plus grands fournisseurs d’huile de base au monde. Il comprend également Motiva en propriété exclusive, qui exploite une usine de 2 millions de t/a fabriquant principalement des huiles du groupe II sur la côte du golfe du Mexique aux États-Unis et S-Oil, qui est détenue majoritairement par Aramco et possède une usine de 2 millions de t/a. Usine des groupes II et III à Onsan, Corée du Sud.

Le communiqué de presse de Luberef indique qu’il s’agit d’une société d’huile de base très compétitive, affirmant que les coûts de production par unité hors matières premières sont inférieurs de 60 % à la moyenne de l’industrie, et que le pétrole brut d’Aramco coûte généralement moins cher que le brut Brent mais a des rendements élevés en huile de base. Le communiqué de presse a également brossé un tableau optimiste pour le marché mondial des huiles de base, citant des estimations selon lesquelles la demande augmentera de 5 millions de t/an d’ici 2030. Les huiles de base de Luberef sont principalement consommées en Arabie saoudite et dans le Moyen-Orient élargi.

Web: www.luberef.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s