La chimie européenne enregistre un déficit commercial au 1er semestre 2022.

Publié par

AOF•29/11/2022 à 16:44

(AOF) – La chimie européenne a présenté un déficit commercial au premier semestre 2022 , pour la première fois depuis que des statistiques sont établies, affirment « Les Échos » sur la base des chiffres du Cefic, le Conseil européen de l’industrie chimique. Le quotidien économique précise que sur les six premiers mois de l’année, l’Europe a importé 5,6 milliards d’euros de produits de plus qu’elle n’en a exporté. En cause, la flambée des prix de l’énergie mais aussi la baisse des couts du transport, qui facilite les importations depuis la Chine et les États-Unis.

Si Solvay et Arkema affichent encore des résultats solides, ils le doivent notamment à leur répartition géographique équilibrée, au sein de laquelle les Etats-unis montent en puissance. Les industriels allemands, qui souffrent nettement plus du fait de leur dépendance au gaz russe, sont  » nos clients, nos fournisseurs  » souligne Ilham Kadri, PDG de Solvay, dans un entretien, qui donne en exemple les mesures incitatives prises par l’exécutif américain pour encourager les investissements. (Via Boursorama)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s