Le projet Coral South au Mozambique expédie la première cargaison de GNL et aide à répondre à la demande mondiale.

Publié par

– Le navire de production flottant devrait produire jusqu’à 3,4 millions de tonnes métriques de GNL par an
   – Premier développement à produire à partir du bassin de Rovuma au Mozambique
   – De nouveaux volumes s’ajoutent au portefeuille mondial de GNL en expansion d’

ExxonMobil ExxonMobil a annoncé la première cargaison de gaz naturel liquéfié (GNL) du Projet de GNL flottant Coral South (FLNG) de 8 milliards de dollars au large du Mozambique, apportant des volumes de GNL supplémentaires au marché mondial de l’énergie.

Coral South a produit ses premiers volumes de GNL début octobre, suite au démarrage dans les délais du FLNG. Le FLNG Coral South devrait produire 450 milliards de mètres cubes de gaz naturel à partir du réservoir Coral dans le bassin de Rovuma au Mozambique – et liquéfier 3,4 millions de tonnes métriques de ce gaz pour le transport, chaque année.

« Le projet Coral South apportera une valeur économique significative à long terme au peuple mozambicain », a déclaré Peter Clarke, responsable de l’activité GNL d’ExxonMobil . « L’étape de la première cargaison d’aujourd’hui témoigne du travail acharné, de l’investissement continu et de l’exécution réussie de notre équipe de consortium intégré. Le Mozambique rejoint les rangs des producteurs mondiaux de GNL et contribue à l’approvisionnement mondial en GNL à un moment où le monde en a le plus besoin.

Le GNL à faibles émissions joue un rôle de plus en plus important dans le portefeuille d’ExxonMobil. La société prévoit de presque doubler ses offres de GNL d’ici 2030 à mesure que des projets à faible coût et économes en capital comme Coral South seront mis en ligne.

Coral South est exploité par Eni, l’opérateur délégué en amont du consortium Area 4, qui comprend Eni, ExxonMobil, CNPC, Galp, Kogas et ENH. La zone 4 est exploitée par Mozambique Rovuma Venture SpA (MRV), une coentreprise constituée en société détenue par ExxonMobil, Eni et CNPC, qui détient une participation de 70 % dans le contrat de concession d’exploration et de production de la zone 4. Galp, KOGAS et Empresa Nacional de Hidrocarbonetos EP détiennent chacune une participation de 10 %.

Origine : Communiqué ExxonMobil

Site internet : http://corporate.exxonmobil.com/en/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s