Le décolletage sur grand écran.

Publié par

« Reprise en main » sort en salle mercredi 19 octobre. Le réalisateur Gilles Perret a choisi le décor de la vallée de l’Arve et son tissu d’usines de décolletage pour raconter l’histoire d’un régleur sur machines-outils qui refuse de voir son entreprise rachetée par un fonds d’investissement.

Première fiction du réalisateur de documentaires Gilles Perret, Reprise en main raconte l’histoire de Cédric, régleur sur machines-outils dans l’entreprise de décolletage Berthier, à Marnaz, en Haute-Savoie. Alors que l’usine doit être de nouveau cédée à un fonds d’investissement, ce salarié refuse un tel avenir, pour lui synonyme de licenciements. D’autant plus que Cédric, qui pratique l’alpinisme à ses heures perdues, ne croit pas que les nouveaux propriétaires investiront dans de nouveaux moyens de production. C’est alors qu’il décide, avec une bande de copains, de racheter l’usine en se faisant passer pour des financiers.

Gilles Perret, le réalisateur de Reprise en main.

Découvrez en vidéo notre interview du réalisateur Gilles Perret, lui-même natif de la vallée de l’Arve et rencontré en Haute-Savoie. Dans cet entretien, il explique pourquoi il a souhaité faire ce film, 16 ans après son premier documentaire Ma mondialisation, qui dénonçait déjà la délocalisation et l’influence des fonds de pension qui recherchent avant tout une rentabilité maximale dans des temps records.

(origine article : https://www.machinesproduction.fr/article/le-decolletage-sur-grand-ecran

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s