RISQUES ASSOCIÉS À LA PRÉSENCE D’AIR DANS UN CIRCUIT HYDRAULIQUE.

Publié par

Photo deltalabo

POURQUOI PEUT-ILY AVOIR DE L’AIR DANSUN SYSTÈME HYDRAULIQUE ETQUELS SONT LES RISQUES ?

Les systèmes hydrauliques sont affectés par les performances techniques du fluide et par ses propriétés physico-chimiques.

Tout lubrifiant n’est pas complètement exempt d’air. La quantité d’air dissout dépend de la nature des produits chimiques présents dans le lubrifiant, mais également de la température et de la pression auxquelles il est soumis. Une variation d’un de ces paramètres peut transformer l’air dissout en air libre, générant ainsi des bulles d’air dans l’huile.

Les principales voies d’introduction d’air sont liées au débit, à la quantité d’huile, aux fuites et au design du réservoir. Cet air peut alors engendrer des dégradations dans le système.

ORIGINES DE L’AIR

  • Fuites aux brides / joints
  • Niveau insuffisant
    ou trop élevé
  • Débit trop important
  • Pression d’injection trop élevée
  • Réservoir non conçu pour le
    dégazage

NATURE DE L’AIR

  • Air dissous
  • Air libre / occlus
  • Air émulsionné

RISQUES

-Effet micro-diesel

  • Perte du film d’huile
  • Cavitation
  • Oxydation
  • Compressibilité du fluide

Principales voies d’introduction d’air dans un système hydraulique et dégradations associées.

LE TEST D E D ÉS A É R A TIO N

Durée soufflage : 420 secondes
Température : 50°C
Pression : 20 kPa
(Données pour une huile de
viscosité 9-90 mm²/s)

Pendant 420 secondes, de l’air est soufflé dans l’huile.
Lorsqu’on stoppe l’aération, des bulles d’air s’échappent du fluide.

Valeur de désaération = temps qu’il faut pour que la quantité d’air dispersé dans l’huile soit réduite à 0,2% (V/V).

L’échappement d’air modifie la masse volumique. On mesure cette variation pour déterminer le temps de
désaération.

CONCLUSION

La valeur de désaération est un paramètre critique qui peut difficilement être améliorée par la présence d’additifs.
Cette propriété est altérée par la présence de composés polaires, tels que des sous-produits d’oxydation, les impuretés ou certains additifs.

Le test laboratoire qui permet d’évaluer la capacité de l’air à s’échapper de l’huile est appelé « essai de désaération ».
Plusieurs méthodes similaires existent
(ISO 9120 – ASTM D 3427,…).

Origine: Risques associés à la présence d’air dans un circuit hydraulique.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s