Sick, 50 ans et des résultats dans le vert.

Publié par

La filiale française de Sick célèbre ses 50 ans cette année. L’entreprise annonce dans le même temps des résultats financiers positifs pour l’année 2021.

Des débuts à Boissy-Saint-Léger (Seine-et-Marne) au leadership et à la renommée internationale d’aujourd’hui, de nombreuses étapes ont jalonné le parcours de la filiale, à l’initiative de la création d’un bureau d’études et d’une production de capteurs locale : création de la première agence régionale à Nantes en 1981, certification ISO 9000 pour Sick France en 1995, intégration de la société Stegmann à Sick en 2003, avant fusion des deux filiales en 2013, ou extension et rénovation du siège social d’Émerainville pour accueillir le nombre croissant de collaborateurs en 2018.
Adossée au groupe allemand Sick qui pilote l’innovation et la globalisation, la filiale française a toujours eu pour moteur la proximité, la compétence technologique et l’écoute de ses clients. Pendant ces 50 dernières années sur le terrain, c’est aussi une connaissance pointue des métiers et du marché français qui a été acquise. Une véritable force pour accompagner les PME et grands groupes de notre territoire sur la voie de la digitalisation qui s’opère actuellement dans toutes les industries.

Sick revient dans le vert
L’année 2021 a permis à Sick d’enregistrer des commandes d’une valeur de 2,3 milliards d’euros, en hausse de 34%, et de réaliser un chiffre d’affaires de 1,9 milliards d’euros, en hausse de 16%. Le résultat d’exploitation avant charges (financières, exceptionnelles et impôts) a atteint 202 millions d’euros et a augmenté de 44 % par rapport à l’année précédente.
Par ailleurs, avec 60 millions d’euros, Sick a pu atteindre une situation financière nette positive. Avec les grandes puissances économiques, les États-Unis et la Chine, l’entreprise enregistre une croissance du chiffre d’affaires équivalente à environ 15 % et 30 %. À la fin de l’année 2021, le groupe employait 11 022 personnes. Ainsi, le nombre mondial des employés a augmenté de 5,6 %.
Les effets de la pandémie du Covid-19 se faisant toujours sentir, les entreprises du secteur de la production demeurent confrontées à des perturbations au sein des chaînes d’approvisionnement suite à des conteneurs maritimes manquants, des fermetures d’usines et de ports, de faibles disponibilités des matériaux ainsi que des difficultés logistiques dues à des raisons politiques et météorologiques. Malgré ce contexte difficile, Sick a pu réaliser une évolution de ses affaires entièrement positive dans l’ensemble. Des effets de rebond de l’année précédente ont contribué à améliorer la situation.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s