La guerre perturbe le marché azerbaïdjanais.

Publié par

Le volume des importations de lubrifiants finis de l’Azerbaïdjan a augmenté de plus de 60 % au premier semestre 2022, en raison d’une pénurie croissante d’huiles de base russes pour les producteurs nationaux de lubrifiants, selon un initié de l’industrie.

Au premier semestre 2022, l’Azerbaïdjan a importé 29 801 tonnes de lubrifiants finis, soit 63 % de plus par rapport à la même période l’an dernier, selon les données du gouvernement.

Les perturbations logistiques causées par la guerre de la Russie en Ukraine, la hausse des prix du pétrole de base, ainsi que l’augmentation des coûts d’emballage, d’énergie et de transport ont tous contribué à la baisse de la production intérieure et à l’augmentation des importations, a déclaré à Lube Report Arif Mamedov, un homme d’affaires qui importe des huiles moteur allemandes dans le pays. .

« La majorité des producteurs nationaux importent des huiles de base de Russie », a-t-il déclaré. « Ils sont confrontés à des problèmes liés à l’augmentation des prix des matières premières, ainsi qu’à l’augmentation des prix de l’énergie, des emballages et du transport. Tout cela affecte la production.

Les prix des lubrifiants finis nationaux ont augmenté de 20 à 30 %, a-t-il ajouté.

Au cours des six premiers mois de l’année, le pays a exporté 13 982 tonnes de lubrifiants finis soit 17% de moins par rapport à la même période en 2021.

Un autre observateur du marché affirme que le marché est sensible aux huiles contrefaites et aux produits fabriqués avec des huiles usagées mal transformées.

« Ces types d’huiles proviennent principalement de Turquie », a déclaré Elyshad Yosifov, un autre distributeur qui importe des matériaux lubrifiants de Turquie, de Russie et d’autres pays européens.

Les principaux producteurs de lubrifiants d’Azerbaïdjan sont Technologie et Aminol, qui exploitent tous deux des usines de mélange près de la capitale de Bakou.

Technol est une propriété privée et a la capacité de fabriquer 50 000 tonnes de produits finis par an. Aminol a récemment déclaré que sa production avait atteint 30 000 tonnes l’année dernière et qu’elle se préparait à augmenter la production à 50 000 t/an.

Un responsable de Technol avait précédemment déclaré que l’Azerbaïdjan avait une demande annuelle d’environ 70 000 tonnes de lubrifiants en 2019.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s