INEOS signe 3 accords historiques avec SINOPEC en Chine.

Publié par

INEOS et SINOPEC ont signé trois accords historiques qui établiront une très large empreinte pour INEOS en Chine.

INEOS a déjà des coentreprises en activité avec SINOPEC suite à l’acquisition de l’activité Acétyles et Aromatiques de BP en janvier 2021.

« Ces accords remodèlent considérablement la production et la technologie pétrochimiques d’INEOS en Chine », a déclaré Jim Ratcliffe, président-directeur général d’INEOS. 

Ces trois transactions consécutives devraient générer un chiffre d’affaires combiné d’environ 10 milliards de dollars à partir de 7 millions de tonnes de capacité. 

Premièrement, INEOS a accepté d’acquérir une participation de 50 % dans Shanghai SECCO Petrochemical Company Limited (SECCO), une filiale de China Petroleum & Chemical Corporation (SINOPEC). SECCO a actuellement une capacité de production de 4,2 millions de tonnes de produits pétrochimiques – y compris l’éthylène, le propylène, le polyéthylène, le polypropylène, le styrène, le polystyrène, l’acrylonitrile, le butadiène, le benzène et le toluène. Il s’agit d’une installation de 200 hectares, située à l’intérieur du parc de l’industrie chimique de Shanghai.

Deuxièmement, INEOS a convenu d’établir une nouvelle coentreprise à 50-50 avec SINOPEC dans le but de développer une capacité de production allant jusqu’à 1,2 million de tonnes d’ABS, afin de répondre à la demande en croissance rapide en Chine. L’usine ABS de 600 kilotonnes par an (ktpa) à Ningbo, qui est actuellement en construction par INEOS Styrolution et devrait être opérationnelle d’ici la fin de 2023, fera partie de la coentreprise. INEOS et SINOPEC prévoient également de travailler ensemble sur deux usines ABS supplémentaires de 300 ktpa, qui seront également construites par la coentreprise sur la base de la technologie ABS Terluran® d’INEOS, leader mondial. L’une de ces usines de 300 kilotonnes sera située à Tianjin. L’emplacement de la troisième unité n’est pas encore décidé.

Le troisième accord verra INEOS et SINOPEC établir également une coentreprise à 50-50 pour construire une nouvelle usine de PEHD de 500 ktpa à Tianjin. En plus de l’usine de Tianjin, INEOS et SINOPEC construiront à l’avenir au moins deux usines supplémentaires en PEHD de 500 ktpa pour produire sous licence la qualité des tubes INEOS. L’usine de Tianjin devrait être opérationnelle d’ici la fin de 2023.

Grâce à ces accords, SINOPEC accède à certaines des meilleures technologies en aval d’INEOS au monde et INEOS atteint une présence substantielle en Chine, le marché à la croissance la plus rapide au monde. 

« Nous sommes heureux de réaliser ces investissements majeurs avec SINOPEC dans des domaines qui offrent les meilleures opportunités de croissance pour les deux sociétés. Les deux parties reconnaissent le potentiel d’une collaboration plus étroite dans un certain nombre d’autres domaines à l’avenir », a déclaré Ratcliffe.

La Chine est une région de croissance clé pour INEOS et les accords étendent considérablement ses activités pétrochimiques en se concentrant sur les produits pour lesquels elle possède certaines des technologies propriétaires de pointe. 

Les transactions sont toutes assujetties aux approbations réglementaires et à d’autres conditions. Chaque transaction devrait actuellement être finalisée avant la fin de l’année et sera financée par une combinaison de ressources de trésorerie internes et de financement externe.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s