Snam et Edison signent un accord pour le développement conjoint de projets GNL à petite échelle en Italie.

Publié par

Snam et Edison ont signé un protocole d’accord visant à coopérer au développement du marché du GNL à petite échelle en Italie afin de favoriser la décarbonisation des transports terrestres, maritimes et ferroviaires, ainsi que des utilisateurs industriels et domestiques hors réseau.

Cette initiative s’appuiera sur le développement du secteur italien du gaz naturel liquéfié, également grâce aux nouveaux investissements prévus dans les infrastructures, pour encourager le remplacement progressif du diesel et stimuler simultanément l’utilisation du biométhane liquide (Bio-GNL).

Les deux sociétés partagent la vision selon laquelle le GNL est le vecteur énergétique le plus solide et le plus efficace pour décarboner le transport à grande échelle en réduisant l’impact environnemental grâce au remplacement du diesel. À ce jour, le marché du GNL pour le transport de marchandises lourdes en Italie représente déjà environ 4 000 camions, environ 130 stations-service et une consommation annuelle d’environ 200 000 tonnes. Grâce aux infrastructures à petite échelle ainsi qu’à l’utilisation du GNL dans le soutage maritime, le marché devrait plus que doubler d’ici 2025 avec une croissance potentielle pouvant atteindre 1,5 million de tonnes de consommation d’ici 2030. Avec une augmentation du marché de l’utilisation, le nombre de stations-service devrait atteindre environ 300 lorsqu’elles seront pleinement opérationnelles.

« Grâce à cet accord – a commenté Stefano Venier, PDG de Snam – « nous jetons les bases d’une collaboration à long terme visant à valoriser le système GNL de Snam, également à travers le développement futur de nouveaux points d’approvisionnement à petite échelle. Notre objectif est d’étendre les infrastructures nécessaires pour accélérer le remplacement des véhicules plus émetteurs, notamment dans le transport de marchandises et le transport maritime, et de permettre une utilisation accrue du biométhane, conformément aux objectifs européens du plan RePowerEU ainsi qu’à notre mission de soutenir la voie de la décarbonation.

« L’année dernière, nous avons lancé la première chaîne d’approvisionnement logistique intégrée sur le GNL en Italie, pleinement conscients que ce vecteur jouera un rôle clé dans la décarbonisation du transport maritime et du transport de marchandises lourdes. » – Nicola Monti, PDG d’Edisonajouté – « Grâce à cet accord, nous pouvons encore stimuler le développement du marché SSLNG ainsi que l’utilisation du bio-GNL en Italie, maximisant ainsi nos synergies avec les actifs, les projets et les compétences ; tous les éléments qu’Edison possède sur l’ensemble de la chaîne de valeur.

Le GNL à petite échelle (SSLNG) fait référence à toutes les activités logistiques avec lesquelles de petites et moyennes quantités de gaz naturel liquéfié (GNL) et de Bio-GNL sont manipulées pour les marchandises lourdes et le transport maritime et les utilisateurs hors réseau.

Dans le cadre de l’accord, qui n’est pas censé être exclusif, les parties identifieront et développeront des opportunités de collaboration tout au long de la chaîne de valeur SSLNG – des services de chargement de camions au transport routier ou maritime, la liquéfaction et la distribution via les stations-service ou les dépôts satellites – en fonction de leurs domaines de compétence respectifs. Snam est actif dans la gestion des infrastructures GNL où il développe des systèmes à petite échelle pour télécharger la distribution ainsi qu’une nouvelle station de liquéfaction dans le centre-sud de l’Italie et le réseau de stations (7 à ce jour) de Snam4Mobility. Considérant qu’Edison est le premier opérateur d’importation de gaz naturel liquéfié en Italie et qu’en 2021, il a établi la première chaîne d’approvisionnement logistique intégrée SSLNG du pays via son dépôt côtier à Ravenne ainsi qu’un navire de transport de gaz qui lui a dédié son approvisionnement.

Sur le front du Biométhane/Bio-GNL, l’accord prévoit que les deux groupes identifient des opportunités de collaboration sur la base du portefeuille de projets actuellement en place et en cours de développement par les deux partenaires en référence à la fois à la matière première produite et au développement d’actifs. .

L’accord peut faire l’objet d’accords contraignants ultérieurs à déterminer par les parties conformément au cadre réglementaire applicable (y compris également le règlement sur le dégroupage).

Origine : Communiqué SNAM

Site internet : https://www.snam.it/en/

Site internet : http://www.edison.it/en/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s