Equinor relance la production du champ Peregrino.

Publié par

La production du champ Peregrino au Brésil a repris le 16 juillet, dans le but d’augmenter la production et de réduire l’intensité des émissions.

La production de Peregrino a été suspendue en avril 2020. Depuis lors, Equinor a exécuté un important programme de maintenance, de mises à niveau et de réparations sur le navire flottant de production, de stockage et de déchargement (FPSO) et a installé une nouvelle plate-forme, Peregrino C.

Ensemble, ces investissements ont permis production pour redémarrer en toute sécurité, augmenter la capacité globale du champ et améliorer l’intensité des émissions de carbone.

« Notre priorité absolue est la sécurité de nos employés et de nos opérations. Les investissements dans la technologie, les nouveaux équipements et la maintenance nous ont permis de reprendre la production en toute sécurité à Peregrino et de préparer le démarrage du nouveau projet Peregrino Phase 2 », déclare Veronica Coelho, responsable nationale d’Equinor au Brésil .

Peregrino est le plus grand champ exploité par Equinor en dehors de la Norvège et le premier d’une série de grands développements de champs au Brésil. Les réserves restantes de Peregrino Phase I sont estimées à 180 millions de barils.

Parallèlement à la maintenance et aux mises à niveau du FPSO, une troisième plate-forme de tête de puits, Peregrino C, a été installée et progresse vers le démarrage de la production, avec le premier pétrole attendu au troisième trimestre 2022.

La nouvelle plate-forme fait partie du projet Peregrino Phase II qui prolongera la durée de vie et la valeur du champ et ajoutera 250 à 300 millions de barils.

« Je suis fier du travail acharné de nos équipes, tout au long de la pandémie de Covid, afin de remettre en service le champ de Peregrino et de moderniser les installations. Plus de 1 200 personnes ont travaillé ensemble à l’offshore au cours des derniers mois », ajoute <
/ B>Veronica Coelho.

Conformément à la stratégie bas carbone d’Equinor, d’importants investissements ont été réalisés pour réduire les émissions de CO2 du champ de Peregrino. Lorsqu’elle sera en service, la phase II réduira les émissions absolues du champ Peregrino de 100 000 tonnes de CO2 par an.

Cet objectif sera atteint en déployant des solutions numériques pour optimiser la consommation d’énergie, en plus des turbines de puissance à gaz pour réduire drastiquement et remplacer la consommation de diesel.

Situé dans le bassin de Campos, le champ Peregrino est entré en production en 2011. Equinor est l’opérateur (60%), avec Sinochem (40%) comme partenaire dans le champ. Peregrino Phase I se compose d’une unité FPSO, soutenue par deux plates-formes de tête de puits – Peregrino A et Peregrino B. Peregrino II se compose d’une plate-forme de tête de puits – Peregrino C – et des installations connexes.

Origine : Communiqué Equinor

Site internet : https://www.equinor.com/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s