Transition écologique, quels impacts sur les métiers de la métallurgie ?

Publié par

Les métiers relatifs à la maîtrise de l’usinage, la conception et la R&D seront davantage impactés par les mutations imposées par la réduction de l’empreinte carbone de l’industrie, montre une récente étude de l’Opco2i.

Quel est l’impact de la transition écologique sur les métiers de l’industrie à l’horizon 2025 ? Une question qui est au cœur d’une étude de l’opérateur de compétences Opco2i, révélée en juin dernier. Et il en est ressorti, pour la branche métallurgie, que les métiers de la production étaient « peu susceptibles d’être impactés par la transition écologique » et qu’une « part significative des macrocompétences des métiers d’achats et d’ingénierie » serait renforcée par la transition écologique.

Ainsi, les auteurs de cette étude projettent que les métiers de la production (conduite d’équipement, chaudronnerie, ajustage-montage, soudage, conduite de traitement de surface…) devraient peu évoluer en lien avec la transition écologique. « Leurs compétences sont en effet peu susceptibles d’être renforcées dans ce contexte, à quelques exceptions près », expliquent-ils. Les compétences relatives à la maîtrise de l’usinage pourraient être renforcées dans le cas du développement de la fabrication additive, car cette nouvelle technologie permettra de réduire les consommations de matière première et faire évoluer les process. Tout comme les compétences relatives au réglage des équipements, qui seront également développées « dans un objectif d’adaptation des équipements au plus fin pour optimiser les consommations de ressources ».

Compétences en veille réglementaire

Par ailleurs, « les métiers de la conception et de la R&D seront impactés, via le renforcement (voire l’apparition) des compétences en analyse du cycle de vie des produits, en écoconception ou encore en connaissance des normes environnementales », montre l’étude réalisée avec l’appui de BIPE, un cabinet de conseil en stratégie. D’autres compétences liées à différentes sortes de veille seront également renforcées « dans un contexte d’évolution réglementaire et technologique rapide et fort », décrit l’étude, publiée par l’Observatoire compétences industries de l’Opco2i.

Enfin, il est à retenir que les métiers de la maintenance évolueront, « en lien avec l’électrification des équipements d’une part et avec le renforcement des besoins en maintenance pour assurer une utilisation toujours optimale des équipements de production (incluant notamment le recours à la maintenance prédictive) », peut-on lire dans cette étude. (machinesproduction 13/7/22)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s