Inauguration d’une usine d’hydrogène au port de Valence.

Publié par

Le Port de Valence a commencé l’installation du générateur d’hydrogène avec le montage sur le quai nord, dans la zone de Bracet de la Xità, du réservoir et du compresseur de la station qui fournira de l’hydrogène aux machines faisant partie du projet H2Ports . Une étape supplémentaire dans cette initiative pionnière qui s’achèvera dans les prochains jours avec l’arrivée de l’unité mobile avec distributeur pour positionner le Port de Valence comme le premier site européen à utiliser les technologies de l’hydrogène pour réduire son impact environnemental.

Le président de l’Autorité portuaire de Valence (PAV), Aurelio Martinez, a souligné que « c’est une étape de plus dans les différentes actions que Valenciaport mène pour être une zone qui allie durabilité et croissance. Pour le PAV, la lutte contre le climat changement climatique et la décarbonation est une priorité, comme en témoignent tous les projets que nous menons pour atteindre l’objectif d’être un port neutre en émissions d’ici 2030. Notre stratégie repose sur des faits tels que cette station hydrogène qui nous positionne comme le premier port européen utiliser cette technologie ».

La conseillère pour la politique territoriale, les travaux publics et la mobilité, Rebeca Torró, a souligné que le projet est un exemple de l’engagement de la Communauté valencienne et du port de Valence à « développer des actions dans le domaine de la logistique et de la mobilité qui nous permettront d’avoir un un avenir neutre en émissions et attirer les talents avec des initiatives qui combinent durabilité, innovation et énergie propre ». Le conseiller a souligné l’engagement de la Generalitat à « promouvoir le déploiement de nouvelles technologies et de sources d’énergie durables appliquées à l’industrie qui placent l’économie valencienne dans une position de compétitivité dans un domaine stratégique du présent et du futur ».

La station hydrogène fournira le carburant nécessaire pour garantir la continuité des cycles de fonctionnement des équipements faisant partie du projet H2Ports. L’un des équipements, actuellement en phase de construction, sera la machinerie ou le prototype du véhicule Reach Stacker ou gerbeur de conteneurs qui sera alimenté par cette énergie et qui sera testé au MSC Terminal Valencia. L’autre équipement sera une adaptation d’un tracteur 4×4 conventionnel, qui disposera d’une pile à combustible adaptée pour les essais lors des opérations de chargement et de déchargement au Valencia Terminal Europa du Groupe Grimaldi.

La station de ravitaillement en hydrogène (HRS) a été conçue et réalisée par le Centre National de l’Hydrogène, et comprendra une partie fixe qui sera dédiée à la réception, au stockage et à la compression de l’hydrogène jusqu’à la pression de refoulement (toutes deux déjà installées au Bracet de la Xità), et une partie mobile qui stockera l’hydrogène comprimé et comprendra un distributeur d’hydrogène pour ravitailler les machines portuaires. Le HRS disposera d’un compresseur d’hydrogène à piston refroidi par eau à deux étages avec des échangeurs de chaleur intégrés au système, de deux groupes de bouteilles de stockage d’hydrogène à 300 et 450 bar et d’un doseur à 350 bar pour les véhicules lourds. Carburos Metálicos dirige l’installation de l’usine d’hydrogène dans le port de Valence et la gérera pendant une période pilote de deux ans, garantissant ainsi les bonnes pratiques des équipements concernés et le bon déroulement des opérations de chargement en hydrogène. De même, Carburos Metálicos fournira l’hydrogène renouvelable et développera la logistique nécessaire à l’approvisionnement des machines portuaires.

Le projet européen qui permettra à Valence et à son port de travailler et de déplacer des machines portuaires à l’hydrogène s’appelle « H2PORTS – Implementing Fuel Cells and Hydrogen Technologies in Ports ». Il s’agit d’une initiative coordonnée par la Fondation Valenciaport en étroite collaboration avec l’Autorité portuaire et financée par le programme Clean Hydrogen JU de l’Union européenne. Son objectif principal est de tester et de valider les technologies de l’hydrogène sur les machines portuaires qui fourniront des solutions applicables et réelles sans affecter les performances et la sécurité des opérations portuaires et ne produisant aucune émission locale.

Le projet H2Ports impliquera un investissement total de plus de 4 millions d’euros et implique, outre la Fondation Valenciaport et l’Autorité portuaire de Valence, les centres de recherche Centro Nacional del Hidrógeno et Atena Distretto Alta Tecnologia Energia Ambiente et les entreprises privées MSC Terminal Valence, Grimaldi Group, Hyster-Yale, Ballard Power Systems Europe, Carburos Metálicos et Enagás.

Valenciaport s’engage dans la lutte contre le changement climatique et la décarbonation à travers différentes actions. L’hydrogène vert est l’un des axes de travail du PAV, reconnu par le gouvernement espagnol comme une référence dans le cadre de la « feuille de route hydrogène ». Ainsi, le PAV est l’une des institutions, avec la Mairie de València, la Generalitat Valenciana et l’Universitat Politécnica de València, de la stratégie «Valencia Hydrogen Valley» pour coordonner, créer des synergies et promouvoir la recherche sur l’hydrogène vert dans le transport et secteur de la logistique à Valence et dans sa zone métropolitaine.

En outre, le PAV a signé une alliance avec l’Autorité portuaire de Hambourg (HPA) pour générer des projets pour cette énergie propre avec le soutien des programmes mis en œuvre par l’Union européenne. Valenciaport est très actif dans les initiatives locales et régionales qui promeuvent cette collaboration, mais aussi au niveau européen et mondial, c’est pourquoi il fait partie de la Clean Hydrogen Alliance et de la Global Ports Hydrogen Coalition. Elle a également créé un groupe consultatif ouvert à plus de 65 membres et 30 ports à travers le monde qui travaille pour aider à développer la chaîne de valeur de l’hydrogène pour les ports.

Le PAV développe une série d’actions, en coordination avec la place portuaire, visant la lutte contre le changement climatique et la décarbonation afin de se positionner comme un port vert au service des citoyens, et avoir 20 ans d’avance sur l’objectif du Pacte vert européen. À cette fin, il a lancé des projets tels que les sous-stations électriques du port de Valence, l’implantation de centrales photovoltaïques à Valence ou à Gandia, l’installation d’énergie éolienne, l’utilisation de carburants alternatifs tels que le GNL, l’engagement envers le chemin de fer, le raccordement électrique du Port de Sagunto ou des actions d’efficacité énergétique.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s