Les ventes de lubrifiants en France ont augmenté en mars.

Publié par

La consommation de lubrifiants finis en France est passée à 52 948 tonnes métriques en mars, en hausse de 2 % par rapport au même mois l’an dernier, selon les données publiées par le Centre des lubrifiants professionnels basé à Paris. Au premier trimestre, la demande a diminué de 2 % à 137 731 tonnes.

La demande de lubrifiants automobiles a augmenté de 3 % à 29 216 tonnes en mars, tandis que la consommation au premier trimestre a augmenté de 1 % à 75 948 tonnes.

La demande d’huile moteur pour voitures particulières a augmenté de 5 % à 15 937 tonnes en mars, tandis qu’au premier trimestre, elle a diminué de 1,5 % à 40 686 tonnes. Les ventes d’huiles moteur pour véhicules utilitaires diesel ont augmenté de 8 % à 5 962 tonnes en mars, et de 9 % à 15 619 tonnes pour le premier trimestre. Les ventes d’huile de transmission automatique ont légèrement augmenté de 1 % à 962 tonnes en mars et ont augmenté de 2 % à 2 576 tonnes pour le premier trimestre. La demande de graisse automobile a diminué de 7 % à 488 tonnes en mars et de 13 % à 1 246 tonnes pour le trimestre.

La demande de lubrifiants industriels – hors huiles de process – a augmenté de 5 % pour atteindre 17 617 tonnes en mars. La demande du premier trimestre a diminué de 2% à 45 303 tonnes.

La consommation d’huile de transmission hydraulique a augmenté de 5 % à 7 265 tonnes en mars et a légèrement augmenté à 18 453 tonnes pour le trimestre. La demande de graisses industrielles a diminué de 1 % à 1 359 tonnes en mars et a légèrement augmenté à 3 918 tonnes au cours du trimestre. La consommation d’huile de turbine a bondi de 33 % à 350 tonnes en mars et a augmenté de 22 % pour le trimestre à 2 001 tonnes.

La demande de fluides non solubles pour le travail des métaux a diminué de 3 % à 1 526 tonnes en mars et de 13 % à 3 808 tonnes pour le premier trimestre. Les fluides solubles pour le travail des métaux ont chuté de 22 % à 1 274 tonnes en mars et de 28 % à 3 199 tonnes pour le trimestre.

En mars, la consommation d’huile de procédé a chuté de 10 % à 6 115 tonnes et de 15 % à 16 480 tonnes au premier trimestre.

La guerre en Ukraine et les mesures de verrouillage du COVID-19 en Chine ont continué d’avoir un impact sur l’économie française en avril, a déclaré la Banque de France dans une mise à jour sur la conjoncture économique en France, basée sur une enquête auprès de 8 500 entreprises et établissements interrogés entre avril 27 et 4 mai.

« A ce stade, l’activité se maintient, tandis que les effets sur les prix se sont accentués », a indiqué la Banque de France. « Ces chocs ont des effets contrastés selon les secteurs. L’industrie et la construction sont les plus durement touchées par les problèmes d’approvisionnement et la hausse des prix des matières premières.

TENDANCES DU MARCHE A FIN MARS 2022

MARS 2022JANVIER –MARS 20221er AVRIL 2021 –31 MARS 2022
tonnes(a)tonnes(a)tonnes(a)
Lubrifiants pour automobiles29.216+3,3%75.948+0,7%291.977+3,9%
Lubrifiants industriels17.617+4,6%45.303-1,7%184.160-0,6%
Huiles de procédés6.115-9,8%16.480-15,4%66.198+5,9%
TOTAL GENERAL52.948+2,0%137.731-2,3%542.335+2,6%

TENDANCES DU MARCHE A FIN MARS2021

MARS 2021JANVIER – MARS 20211er AVRIL 2020 – 31 MARS 2021
tonnes(a)tonnes(a)tonnes(a)
Lubrifiants pour automobiles27.770+33,1%75.117+8,1%280.615-3,8%
Lubrifiants industriels16.622+8,0%46.095-6,7%185.236-8,0%
Huiles de procédés6.161+13,7%17.661+1,9%60.074+10,9%
TOTAL GENERAL50.553+21,3%138.873+1,9%526.525-3,9%

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s