10 conseils pour tirer le meilleur parti d’une caméra d’imagerie optique des gaz (OGI).

Publié par

10 conseils pour tirer le meilleur parti d’une caméra d’imagerie optique des gaz (OGI)|

Introduction
Grâce à la technologie OGI, l’industrie pétrolière et gazière peut intégrer un programme intelligent de détection et de réparation des fuites (LDAR) plus sûr et plus efficace. Les inspecteurs sont à même de détecter plus rapidement les émissions et les fuites fugitives et de localiser immédiatement la source, induisant des réparations rapides, une réduction des émissions industrielles et une plus grande conformité aux réglementations. En outre, OGI réalise des économies, non seulement grâce à l’efficacité, mais surtout en améliorant la sécurité du personnel et des biens de l’entreprise.

La caméra FLIR GFx320 OGI visualise la plupart des hydrocarbures utilisés dans l’industrie pétrolière et gazière, et porte une désignation de sécurité intrinsèque.

Les conseils suivants vous aideront à tirer le meilleur parti de l’équipement OGI :

1. Comprenez l’application et le besoin
Des applications différentes nécessitent des caméras différentes. En d’autres termes, une caméra peut ne pas voir tous les gaz, vous devez donc comprendre à quel type de gaz vous avez affaire. Par exemple, une caméra OGI COV/hydrocarbures ne verra pas le SF6, et une caméra CO ne verra pas les réfrigérants.

2. Tenez compte de l’environnement
Le succès de l’OGI dépend des conditions environnementales. Plus le différentiel d’énergie d’arrière-plan est important, plus il sera facile pour la caméra de visualiser la fuite de gaz et d’en localiser la source. L’imagerie optique active du gaz (c’est-à-dire l’utilisation d’une technique de rétrodiffusion laser) repose sur une surface réfléchissante en arrière-plan. C’est là un défi de taille lorsque l’on observe des composants en hauteur et que l’on pointe la caméra vers le ciel. Il faut également tenir compte de la pluie et des vents forts. La pluie peut rendre la détection très difficile, mais le vent peut aider à visualiser le gaz en le faisant bouger.

Les caméras GFx320/GF320 peuvent détecter les émissions de gaz naturel, comme cette fuite au niveau de la soupape du compresseur
.

3. N’oubliez pas que l’OGI est qualitative et non quantitative*
En raison des variantes environnementales et du différentiel et des variations de l’énergie de fond, une caméra OGI seule ne peut pas déterminer le type ou la quantité spécifique de gaz s’échappant d’une fuite.

L’exception à cette règle générale vient de l’association de la caméra OGI avec une technologie complémentaire telle que la FLIR QL320. Ce produit fonctionne avec les FLIR GF320FLIR GFx320 et FLIR GF620 pour mesurer les taux massiques de fuite (g/h) ou volumétriques (cm3/min ou L/min) pour la plupart des hydrocarbures..

4. Utilisez toutes les fonctionnalités de votre caméra OGI
Découvrez comment opère chaque fonctionnalité de la caméra OGI, comme le traçage GPS automatique ou l’amélioration des images, et utilisez-les à votre avantage. Les petites concentrations de gaz peuvent parfois être difficiles à repérer, même avec une caméra OGI. Le mode haute sensibilité (HSM) améliore l’image afin de rendre visibles même les petites concentrations de gaz. Les fonctions de notation, telles que le traçage GPS, peuvent s’avérer essentielles pour garantir que les équipes effectuent les réparations sur le bien approprié.

5. Mesurez correctement la température
De nombreuses caméras OGI sont étalonnées en fonction de la température, ce qui en fait des systèmes à double usage. Elles conviennent aux inspections de maintenance industrielle car elles peuvent mesurer et enregistrer les températures sur l’ensemble de la scène et sauvegarder les données dans un fichier JPEG ou vidéo. Vous pouvez utiliser ces caméras pour détecter les points chauds ou les problèmes électriques dans les installations électriques haute et basse tension ou mécaniques, ou pour rechercher les défauts d’isolation dans les canalisations, les fours et bien plus encore.

L’imagerie thermique avec le GF306 est en mesure de détecter les fuites de SF6 provenant de la plomberie ou des disjoncteurs.

La fonction thermographique de votre caméra OGI peut également vous aider à améliorer le contraste visuel entre un nuage de gaz et la scène de fond. Contrairement à d’autres applications thermographiques, votre objet de détection (le gaz) n’a pas de représentation visuelle. Vous ne pouvez voir le nuage qu’en créant un contraste radiant entre le nuage et l’arrière-plan. Le nuage lui-même ne réfléchit pratiquement aucun rayonnement. La clé pour rendre le nuage visible consiste à augmenter la différence de température (∆T) entre le nuage et l’arrière-plan.

6. Utilisez les atouts de la caméra pour assurer votre sécurité
Les caméras d’imagerie des gaz constituent une méthode rapide et sans contact pour détecter les fuites dans les zones dangereuses ou difficiles d’accès. Elles sont suffisamment sensibles pour détecter de petites fuites à plusieurs mètres de distance et de grosses fuites à des centaines de mètres. Beaucoup d’entre elles offrent des améliorations visuelles telles que le mode haute sensibilité, susceptible d’améliorer la détection des fuites de petite taille ou à faible concentration.

L’OGI vous permettant de détecter les émissions de gaz à une distance sûre, utilisez-la à votre avantage. En commençant à l’extérieur de la zone de travail principale, effectuez un premier balayage de la zone pour déterminer si des fuites de gaz importantes sont visibles. Ensuite, vous pouvez vous rapprocher pour effectuer des balayages plus spécifiques. Portez toujours un équipement de sécurité approprié, rangez et transportez votre caméra OGI dans le boîtier fourni. En outre, l’entretien de votre caméra vous permettra d’éviter qu’elle ne constitue un danger pour votre sécurité.

7. Travaillez avec un permis d’intervention
En général, les caméras OGI ne sont pas certifiées ATEX Zone 1. Par conséquent, vous devrez demander un « permis de travail à chaud » ou l’utiliser dans le cadre d’un « permis d’intervention » en zone 1.


Un manomètre laisse échapper des gaz dérivés de la fabrication de produits chimiques.

Des permis sont également nécessaires pour utiliser des caméras OGI en zone 2, avec une exception possible : la FLIR GFx320, une caméra OGI conforme aux emplacements dangereux et certifiée conforme zone 2 pour la détection des hydrocarbures. Certaines directives d’entreprise autorisent l’utilisation de cette caméra en Zone 2 sans permis de travail à chaud.

N’oubliez pas que toute caméra OGI de haut niveau vous permettra de voir les fuites importantes et dangereuses depuis une zone sûre, même en dehors du périmètre de l’installation.

8. Suivez votre retour sur investissement
Dans de nombreux cas, une caméra OGI peut s’amortir dès le premier jour. Les enquêtes réalisées avec une caméra OGI sont généralement neuf fois plus rapides qu’avec une technologie traditionnelle de détection des fuites, et elles peuvent vous aider à détecter des fuites que vous pourriez manquer avec un renifleur.

L’OGI est également une méthode sans contact utilisable au cours des opérations normales – les entreprises ne perdent donc pas d’argent à cause des arrêts. De plus, en détectant les fuites à temps et en effectuant les réparations rapidement, elles peuvent à la fois échapper aux amendes et conserver les gaz qu’elles pourraient vendre à profit.

9. Prenez en compte les futures réglementations sur les émissions industrielles
Les émissions fugitives de gaz contribuent au réchauffement climatique et peuvent présenter des risques mortels pour les travailleurs et les personnes vivant à proximité de ces installations. Comme elles détectent des dizaines de composés organiques volatils tels que le benzène, les caméras FLIR OGI contribuent à un environnement plus sain tout en permettant aux entreprises de se conformer aux réglementations en vigueur sur les émissions industrielles. Ces réglementations ne sont pas figées : les organismes gouvernementaux tels que l’Agence de protection de l’environnement des Etats-Unis ou la Directive européenne sur les émissions industrielles peuvent très bien adopter à l’avenir des règles plus strictes sur les émissions fugitives. En disposant des bons outils pour vous conformer à ces réglementations, vous donnez à votre entreprise une longueur d’avance.


Fuites de réfrigérant de la climatisation des voitures en mode haute sensibilité (HSM).

10. Obtenez la bonne formation

Apprenez auprès d’utilisateurs d’OGI expérimentés et qualifiés à tirer le meilleur parti de votre caméra. Vous pouvez suivre une formation dispensée par des organismes de qualité tels que le Centre de formation infrarouge ITC – Infrared Training Center. (www.infraredtraining.com).

L’ITC propose une formation en ligne peu coûteuse intitulée « Principes OGI fondamentaux »(Principes de base de l’imagerie optique des gaz) ainsi qu’un cours de certification de trois jours portant sur l’installation et le fonctionnement des caméras FLIR de la série GF, les gaz que ces caméras peuvent repérer et l’influence des conditions environnementales sur la détection des fuites de gaz. La formation de certification OGI comprend des cours théoriques, des laboratoires de démonstration pratiques et inclut un petit-déjeuner et un déjeuner. Les étudiants ayant suivi la formation reçoivent une certification OGI en thermographie infrarouge et une carte d’identification format portefeuille.

A propos de Teledyne FLIR
Teledyne FLIR, une société de Teledyne Technologies, est un leader mondial des solutions de détection intelligentes pour la défense et les applications industrielles. La société emploie près de 4 000 personnes à travers le monde. Fondée en 1978, la société crée des technologies avancées pour aider les professionnels à prendre les meilleures décisions le plus rapidement possible, afin de sauver des vies et des moyens de subsistance. Pour plus d’informations, veuillez consulter le site http://www.teledyneflir.com ou suivre @flir.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s