Dow devient actionnaire du Terminal GNL de Stade.

Publié par

Le voisinage se transforme en partenariat stratégique : Dow, l’une des plus grandes entreprises au monde dans le domaine des sciences des matériaux devient actionnaire minoritaire dans le Hanseatic Energy Hub GmbH. Le consortium existant, composé de Fluxys, de Partners Group et de Buss Group, prévoit de construire un terminal d’importation de gaz naturel liquéfié (GNL) au parc industriel de Stade.

Il est prévu que ce terminal zéro émission soit achevé d’ici 2026 à proximité immédiate des usines de Dow. Les partenaires s’étaient déjà mis d’accord l’année dernière sur une coopération étroite qui comprenait l’utilisation de chaleur résiduelle industrielle au site de Dow pour la regazéification zéro émission du gaz liquéfié. Avec une capacité de regazéification de 13,3 mia m³ de gaz naturel par an, le Hanseatic Energy Hub pourra contribuer de manière significative à la diversification des besoins énergétiques en Allemagne.

Le site de Dow à Stade est l’un des sites industriels les plus grands et les plus importants dans le nord de l’Allemagne. Près de trois millions de tonnes de produits chimiques de base et spécialisés y sont produits chaque année. Le port maritime existant constitue déjà une installation importante pour le secteur de la chimie.

Outre l’excellent emplacement d’un point de vue stratégique et l’infrastructure existante, le Hanseatic Energy Hub bénéficiera également du savoir-faire du nouvel actionnaire : Dow dispose de plus de 50 ans d’expérience dans le traitement de gaz liquéfiés à Stade et est leader en matière de production et d’utilisation d’hydrogène en Allemagne. L’entreprise produit déjà près de 50 000 tonnes métriques par an du vecteur énergétique dans ses installations d’électrolyse. Dans le cadre du partenariat, Dow apporte également le terrain pour la construction du terminal ainsi que des services d’infrastructure.

« Le projet de terminal d’importation de gaz liquéfiés constitue une technologie de transition importante et un élément clé de la transition énergétique en Allemagne », souligne Katja Wodjereck, présidente et directrice générale de Dow Germany, Austria & Switzerland. « Le terminal de gaz naturel liquéfié est conçu depuis le départ de sorte à pouvoir étendre la capacité de GNL et éventuellement accueillir d’autres gaz liquéfiés à l’avenir. Ceci soutient l’objectif du gouvernement fédéral allemand de parvenir à un système énergétique zéro émission nette d’ici 2045, tout en renforçant la compétitivité de Stade en tant que site industriel. »

Pour le Hanseatic Energy Hub, il s’agit d’un autre élément essentiel dans la réalisation du projet. Les actionnaires existants disposent déjà d’une large expérience dans l’exploitation de terminaux et ports GNL ainsi que dans le financement de projets d’infrastructure de grande envergure.

Pascal De Buck, administrateur délégué et CEO de Fluxys : « Les terminaux GNL existants et futurs étroitement liés à une activité industrielle feront la différence du point de vue de la durabilité. L’engagement de Dow met en évidence le rôle des terminaux GNL, non seulement en tant qu’infrastructures clés pour la sécurité d’approvisionnement mais aussi en tant que précurseurs d’un écosystème axé sur l’énergie verte. Ce terminal répond tout à fait aux attentes puisqu’il s’inscrit parfaitement dans notre stratégie de croissance visant un avenir pauvre en carbone. »

Cette approche est également convaincante d’un point de vue investissement, comme l’ajoute David Daum, administrateur délégué de Private Infrastructure, Partners Group : « Partners Group est un leader engagé en matière d’investissement durable, et l’une des premières sociétés spécialisées dans le marché privé à signer les Principes de l’Investissement Responsable des Nations Unies. Le GNL est reconnu comme lien important dans la transition énergétique, et grâce à son concept zéro émission et à sa flexibilité pour l’adaptation à l’économie de l’hydrogène, le Terminal GNL de Stade est bien placé pour contribuer à cette transition et soutenir la sécurité énergétique de l’avenir. »

La prochaine étape pour le consortium est d’envoyer prochainement les documents d’approbation pour le terminal et le port. « En collaboration avec Dow, autre partenaire stratégique puissant, nous construisons une infrastructure énergétique flexible pour l’avenir à Stade. À partir de 2026, nous pourrons couvrir jusqu’à 15 pour cent des besoins en énergie de l’Allemagne grâce au GNL ainsi qu’à des sources d’énergie pauvre en carbone telles que le bio-GNL et le gaz naturel synthétique », explique Johann Killinger, Managing Partner de Hanseatic Energy Hub.

Étant donné que l’offre mondiale est en hausse, le hub sera aussi prêt ultérieurement à importer des sources d’énergie neutre en carbone, telles que l’ammoniac vert. Killinger poursuit : « Si nous voulons diversifier les importations de gaz en Allemagne, le monde des affaires et le monde politique doivent agir de manière décisive dès maintenant. Avec nos partenaires, nous sommes prêts. »

Origine : Communiqué FLUXYS

https://www.hanseatic-energy-hub.de/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s