Dow prend une participation minoritaire dans un consortium qui construit un terminal d’importation de GNL en Allemagne, diversifiant ainsi l’approvisionnement énergétique européen.

Publié par

 – Le terminal satisferait jusqu’à 15 % de la demande actuelle de gaz naturel de l’Allemagne
   – Projet capable de fournir près de 25 % de l’engagement annuel des États-Unis pour augmenter l’approvisionnement en GNL en Europe
   – Dow apportera des terres pour la construction du terminal ainsi que des services d’infrastructure
   – Zéro -le terminal d’émissions de carbone devrait être opérationnel d’ici 2026

Dow Inc. (NYSE : DOW) a annoncé avoir signé un accord définitif pour prendre une participation minoritaire dans Hanseatic Energy Hub GmbH (HEH) et travaille avec les membres actuels de HEH pour faire progresser les capacités de l’Allemagne d’importer des fournitures de gaz naturel liquéfié (GNL), de gaz naturel bio-liquéfié et de gaz naturel synthétique grâce à la construction d’un terminal d’importation.

Le consortium HEH, qui comprend désormais Dow, Fluxys, Partners Group et Buss Group, prévoit de construire, de posséder et d’exploiter un terminal d’importation de gaz liquéfiés sur le parc industriel de Dow’s Stade en Allemagne. Ce terminal à zéro émission de carbone doit être construit d’ici 2026 et sera colocalisé avec les installations de Dow à Stade. Dow apporte le terrain pour la construction du terminal ainsi que les services d’infrastructure, la chaleur dégagée par les gaz, les services de site et les droits d’utilisation mutuelle du port.

Avec une capacité de regazéification prévue de 13,3 milliards de mètres cubes (bcm) de gaz naturel par an, le terminal d’importation soutient la déclaration conjointe entre la Commission européenne et les États-Unis sur la sécurité énergétique européenne en satisfaisant jusqu’à 15 % de la demande actuelle de gaz naturel de l’Allemagne. . L’accord permettrait également aux États-Unis d’atteindre près de 25 % de leur objectif d’exporter 50 milliards de m3 de gaz naturel par an vers l’Europe d’ici 2030. De plus, le terminal réutilisera la chaleur dégagée par les gaz sur le site de Dow pour la regazéification sans émissions de carbone. du gaz liquéfié à son état gazeux.

« Cette collaboration pour construire un terminal d’importation de GNL en Allemagne constitue une étape majeure pour permettre un approvisionnement énergétique stable, rentable et durable en Europe », a déclaré Neil Carr, président de Dow Europe, Moyen-Orient, Afrique et Inde. « Pour Dow, cela nous permet d’apporter une contribution significative à la transformation de l’approvisionnement énergétique en Allemagne à l’appui de ses objectifs climatiques 2045 tout en augmentant la compétitivité de Stade, un site important pour servir les clients de Dow dans toute l’Europe.

Alors que l’Allemagne abandonne la production d’électricité nucléaire et au charbon, sa dépendance au gaz naturel devrait augmenter en tant que combustible de transition jusqu’à ce que suffisamment d’énergie renouvelable soit disponible à plus long terme. Aujourd’hui, l’Allemagne reçoit environ la moitié de son gaz naturel par le biais d’importations par pipeline de Russie et le pays ne dispose actuellement d’aucune installation de regazéification et d’importation de GNL.

Le projet est soumis à une décision d’investissement finale, qui est attendue d’ici 2023.

Origine : Communiqué Dow

https://www.hanseatic-energy-hub.de/b.de/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s