Repsol et Navantia s’associent pour décarboner le transport maritime.

Publié par

Repsol et Navantia ont signé un accord de collaboration pour développer conjointement des solutions innovantes pour décarboner le transport maritime. De cette manière, les deux entreprises renforcent leur engagement à accélérer la transition énergétique et à atteindre la neutralité carbone, conformément aux objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) de l’Espagne, de l’UE, de l’ONU et de l’Organisation maritime internationale.

Les deux sociétés évalueront conjointement les performances des nouveaux carburants liquides à faible empreinte carbone qui seront fournis par Repsol ̶ biocarburants et carburants synthétiques ̶ dans les moteurs fabriqués par Navantia, tant pour la propulsion que pour la génération. Ces nouveaux carburants représentent une alternative solide pour la décarbonation à court et moyen terme du secteur maritime, car ils pourraient permettre une réduction de 100 % des émissions. Le projet se concentrera sur l’évaluation de la faisabilité technique et économique de cette nouvelle technologie.

Dans cet accord, Repsol apportera ses infrastructures de recherche à partir de son centre technologique, le Repsol Technology Lab. La clé de la mise en œuvre du projet sera les usines pilotes et les laboratoires de mélange, où Repsol formulera la plus large gamme de carburants à faible empreinte carbone, spécifiquement pour le transport maritime.

Pour sa part, l’usine de moteurs Navantia fournira la connaissance technique des moteurs et mettra à la disposition du projet ses installations de Carthagène, ainsi que des bancs d’essai et des équipements de diagnostic pour la caractérisation et le développement des tests qui, avec une classification société, certifiera la viabilité et la pérennité de la technologie en opération.

La participation de Navantia s’inscrit dans la feuille de route du département Énergie verte de Navantia et inclura la collaboration du Centre d’excellence pour les technologies de l’hydrogène et le stockage de l’énergie (CEDTH) créé par Navantia à Carthagène.

Les deux entreprises sont également liées dans l’initiative SHYNE, le consortium multisectoriel qui a été présenté le 19 janvier 2022 et qui rassemble au total 33 entreprises, associations, centres technologiques et universités pour favoriser la décarbonation de l’économie grâce à l’hydrogène renouvelable. Repsol et Navantia, à travers son CEDETH, exploreront de nouveaux domaines de collaboration dans le domaine de l’hydrogène.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s