Eni commence la livraison de biocarburant HVO de la bioraffinerie de Venise.

Publié par

Eni SPA E, en collaboration avec Aeroporti di Roma (ADR), a franchi une étape importante dans la décarbonation du secteur de l’aviation et l’accélération des transitions énergétiques propres dans les aéroports. Eni, dont le siège est à Rome, en Italie, est l’un des principaux acteurs intégrés de l’énergie au monde. Aeroporti di Roma SpA est un opérateur italien de base fixe (FBO) de l’aéroport Leonardo da Vinci-Fiumicino dans le Grand Rome et de l’aéroport de Rome Ciampino.

Eni a livré 5 000 litres de biocarburant à base d’huile végétale hydrotraitée pure (HVO) à l’aéroport de Fiumicino depuis sa bioraffinerie de Venise, située à Porto Marghera, en Italie. Cela contribuera de manière significative à la décarbonation des véhicules routiers à l’aéroport.

Le HVO est un biocarburant de haute qualité, qui est utilisé dans les véhicules exploités par ADR pour transporter des passagers à mobilité réduite autour des aéroports. Il sera utilisé sous une forme entièrement raffinée, car toutes les impuretés telles que l’oxygène et le soufre sont éliminées du biocarburant. Notamment, le HVO peut réduire les émissions de dioxyde de carbone de 60 à 90 % par rapport au carburant conventionnel, en fonction du type de matière première biogénique.

L’année dernière, Eni et ADR ont signé un accord pour introduire des carburants d’aviation durables (SAF). ADR, qui est neutre en carbone depuis 2013, s’est engagé à éliminer toutes ses émissions d’ici 2030. La dernière réalisation est un pas en avant pour ADR en termes de durabilité.

Dans les mois à venir, Eni commencera à produire des SAF dans sa raffinerie de Livourne grâce à la distillation de biocomposants produits dans ses bioraffineries. Les matières premières utilisées seront uniquement des déchets d’huiles et de graisses végétales. Le produit final, Eni Biojet, contiendra 100 % de composants biogéniques et inclura jusqu’à 50 % d’un mélange avec du carburéacteur conventionnel.

Depuis 2014, Eni produit du biocarburant HVO dans ses bioraffineries de Venise et de Gela à l’aide de sa technologie Ecofining. Eni a converti ses raffineries en Italie pour produire des biocarburants dans le cadre de ses plans visant à devenir neutre en carbone d’ici 2050. La stratégie de zéro émission nette de l’entreprise permettra de fournir une variété de produits décarbonés pour aider le secteur de l’aviation à se rétablir en tant que une industrie plus verte et plus durable.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s