Neptune Energy augmente la production de la plateforme de Gjøa.

Publié par
Neptune Energy increases production from Gjøa platform

Neptune Energy a annoncé que la production de sa plate-forme exploitée de Gjøa en mer du Nord norvégienne a augmenté de deux millions de barils d’équivalent pétrole (bep) de 2020 à 2021.

La production brute sur la plate-forme de Gjøa s’est terminée à 42 millions de bep en 2021, contre 40 millions de bep en 2020. 76% de la production était du gaz, qui est entièrement exporté via le gazoduc FLAGS vers le terminal gazier de St. Fergus au Royaume-Uni.

L’augmentation de la production était principalement due au démarrage de la production du développement intercalaire Gjøa P1 en février et du raccordement du champ Duva en août. En outre, la production du champ de raccordement Vega, exploité par Wintershall Dea, et du champ Gjøa lui-même, a été meilleure que prévu. Les réserves estimées sur le champ de Gjøa ont augmenté de 38 % depuis l’approbation du plan de développement et de production en 2007.

Le responsable des opérations de Neptune Energy en Norvège, Martin Borthne, a déclaré : « Notre ambition de développer la plateforme de Gjøa en une installation hôte et une plaque tournante pour les découvertes à proximité a été couronnée de succès. Cela a non seulement prolongé la durée de vie de la plate-forme de Gjøa elle-même, mais a entraîné une création de valeur bien plus élevée que prévu au démarrage. L’utilisation réussie de l’infrastructure de Gjøa en tant que plaque tournante est en outre considérée comme un catalyseur essentiel pour la poursuite de l’exploration et du développement dans cette partie de la mer du Nord.

Borthne a ajouté : « Cette année, nous prévoyons de mettre en service un quatrième champ de raccordement aux installations de Gjøa – le champ Nova de Wintershall Dea. De plus, nous prévoyons de forer deux puits d’exploration dans la région et de continuer à faire mûrir d’autres découvertes et opportunités d’exploration à proximité en tant que candidats de raccordement. Nous espérons vivement que le hub de Gjøa sera opérationnel jusqu’en 2040 et continuera à créer de la valeur dans cette zone de la mer du Nord pendant de nombreuses années à venir.

Électrifiée avec l’hydroélectricité à terre, les émissions de carbone de la plate-forme de Gjøa sont de 3 kg CO2/bep, soit moins de la moitié de la moyenne sur le plateau continental norvégien.*

Partenaires sous licence :
Gjøa : Neptune Energy (opérateur, 30 %), Petoro (30 %), Wintershall Dea Norge (28%), OKEA (12%)
Vega : Wintershall Dea Norge (opérateur, 56,7%), Petoro (31,2%), Spirit Energy (5,5%), Neptune Energy (3,3%), Idemitsu Petroleum (3,3%)
Duva : Neptune Energy (Opérateur, 30 %), Idemitsu Petroleum Norge (30 %), PGNiG Upstream Norway (30 %), Sval Energi (10 %)

*Les émissions de CO2 de Gjøa sont estimées à 3 kg de CO2 par boe (EnvironmentHub (EEH) ; Émissions de CO2 et Diskos ; Production brute, y compris les raccordements, 2020), la moyenne sur le plateau continental norvégien est de 8 kg de CO2/baril (NOROG Miljørapport 2020).

Origine : Communiqué Neptune Energy

Site internet : https://www.neptuneenergy.com/en

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s