S-OIL va collaborer avec Saudi Aramco sur la R&D sur les énergies à faible émission de carbone.

Publié par
s-oil

Le raffineur de pétrole sud-coréen S-OIL a signé quatre protocoles d’accord avec Saudi Aramco pour collaborer dans le secteur des énergies alternatives, y compris la technologie Thermal Crude to Chemicals (TC2C), la recherche et le développement (R&D) sur la production d’énergie future à faible émission de carbone et l’investissement dans capital-risque.

Saudi Aramco est devenu le principal actionnaire de S-OIL en janvier 2015, suite à son acquisition de la participation du groupe Hanjin dans S-OIL.

Les deux sociétés ont signé les protocoles d’accord lors du « Forum d’investissement Arabie saoudite-Corée pour une innovation et une croissance intelligentes » qui s’est tenu à Riyad, la capitale de l’Arabie saoudite.

À l’avenir, S-OIL et Saudi Aramco sont prêts à explorer activement une coopération potentielle dans la construction d’infrastructures pour stocker, fournir et utiliser de l’hydrogène bleu et de l’ammoniac bleu compétitifs après les avoir introduits en Corée du Sud. La coopération comprend la R&D sur l’importation et la fourniture d’hydrogène bleu et d’ammoniac.  

De plus, les deux sociétés visent à poursuivre la production d’hydrogène, le développement de nouvelles technologies de capture du carbone, la technologie de recyclage du plastique ainsi que la recherche sur l’e-Fuel neutre en carbone. Les domaines de coopération comprennent les investissements conjoints potentiels dans des entreprises nationales spécialisées dans les nouvelles technologies énergétiques ou la décarbonation.

« Nous avons articulé une feuille de route ESG et une initiative verte, pour nous assurer que nos pratiques ESG servent non seulement bien l’entreprise, mais aussi toutes nos parties prenantes et les communautés au sens large », a déclaré Hussain A. Al-Qahtani, PDG de S-OIL, dans son New Discours de l’année.

L’année dernière, la société a acheté une participation de 20 % dans la société de capital-risque de piles à combustible FCI pour faire des percées dans le secteur de l’hydrogène. En outre, elle a participé au consortium du projet d’hydrogène propre avec Samsung C&T et Korea Southern Power Co., Ltd (KOSPO) pour accélérer son activité hydrogène en plein essor.

De plus, S-OIL travaille sur plusieurs fronts pour sécuriser une quantité importante de la demande en passant à l’hydrogène comme carburant pour son usine et en mettant de l’hydrogène dans le processus de craquage et de désulfuration du distillat moyen.

Les protocoles d’accord visent également à améliorer la compétitivité des principaux secteurs d’activité de la société, tels que le raffinage du pétrole, la pétrochimie et la production d’huiles de base lubrifiantes. S-OIL prévoit d’appliquer TC2C, qui est en cours de développement et sera commercialisé pour la première fois par Saudi Aramco, lors de la phase 2 de son projet pétrochimique Shaheen. Saudi Aramco a accepté de collaborer de manière proactive pour mener à bien le projet en apportant son expertise en R&D du procédé oléfinique en aval et du produit pétrochimique. La décision finale d’investissement (FID) du projet Shaheen est attendue cette année, après l’achèvement de la conception technique initiale (FEED).

En cas de succès, S-OIL gagnera en dynamisme pour poursuivre ses stratégies de croissance à l’ère de la transition énergétique en s’étendant au-delà de sa vision du pétrole à la chimie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s