BPCL se lance dans la construction de 10 GW de capacité d’énergie renouvelable.

Publié par
Bharat Petroleum Corporation Limited

Bharat Petroleum Corporation Limited (BPCL), la deuxième plus grande société de commercialisation de pétrole en Inde, a annoncé qu’elle investirait 25 000 crores INR (337 millions USD) pour constituer un portefeuille d’énergies renouvelables. À court terme, BPCL, l’une des sociétés énergétiques intégrées de l’Inde, avec une présence significative dans les secteurs en amont et en aval de l’industrie pétrolière et gazière, prévoit d’étendre son portefeuille d’énergies renouvelables à 1,0 gigawatt (GW) d’ici 2025, grâce à l’énergie solaire (800 MW), éolienne (100 MW), petite hydraulique (60MW) et biomasse (40MW). D’ici 2040, l’entreprise prévoit d’atteindre 10 GW de capacité d’énergie renouvelable.

BPCL s’est engagée à atteindre des émissions nettes nulles pour les émissions de portée 1 et 2 d’ici 2040. La société serait à la recherche d’emplacements appropriés pour construire des unités de production d’électricité utilisant des énergies renouvelables dans l’Uttar Pradesh, le Madhya Pradesh, le Rajasthan et Delhi.

Le 24 décembre 2021, BCPL a signé un protocole d’accord avec Solar Energy Corporation of India Ltd (SECI), une entreprise du gouvernement indien, pour coopérer et collaborer dans le domaine des énergies renouvelables, de la mobilité électrique et de l’économie de carburant alternative, dont le développement de projets ESG. Le protocole d’accord a été signé par Amit Garg, responsable de l’activité énergies renouvelables de BPCL et Sanjay Sharma, directeur exécutif de SECI.

BPCL a également signé un protocole d’accord (MoA) avec le CSIR-Indian Institute of Chemical Technology (CSIR-IICT), pour développer une conception de bioréacteur innovante afin de maximiser la production de biométhane pour le biogaz comprimé (CBG) fabriqué à partir de résidus de déchets agricoles, comme la paille de blé, la paille de riz, la bagasse de canne à sucre, etc. 

« La production à grande échelle de résidus de déchets agricoles permettra de réduire la dépendance de l’Inde au pétrole brut et améliorera également les revenus ruraux et le même sous-produit peut être utilisé comme fumier, ce qui conduit à une irrigation plus naturelle en évitant l’utilisation d’engrais chimiques », a déclaré Dr V Ravi Kumar, CGM (R&D), Bharat Petroleum Corporation Ltd. 

Le protocole d’accord a été signé par Kumar au nom de BPCL et le Dr D. Shailja, scientifique en chef et responsable du développement commercial et de la gestion de la recherche, CSIR-IICT, le 23 décembre 2021. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s