Nouvelle découverte de pétrole près du champ North Sea Fram.

Publié par
New oil discovery close to North Sea Fram field

Equinor a, avec son partenaire Wellesley , découvert du pétrole dans la région de Troll et Fram dans les puits d’exploration 35/10-7 S et 35/10-7 A dans la perspective Toppand. Les calculs préliminaires de la taille attendue indiquent entre 3,3 et 5,2 millions de mètres cubes standard d’équivalent pétrole récupérable, soit environ 21 à 33 millions de barils d’équivalent pétrole récupérable.

« Notre activité d’exploration est au cœur de nos ambitions sur le plateau continental norvégien. Nous sommes heureux de voir que notre succès dans la région de Troll et Fram se poursuit. Nous considérons également cette découverte comme commercialement viable et envisagerons de la lier à la plate-forme Troll B ou Troll C. De telles découvertes à proximité d’infrastructures existantes se caractérisent par une rentabilité élevée, une courte période de récupération et de faibles émissions de CO2 », a déclaré Geir Sørtveit, vice-président senior des opérations d’exploration et de production dans l’ouest.

Après plus de 50 ans de forage d’exploration, il reste encore beaucoup à apprendre sur le sous-sol du NCS. Les puits d’exploration fournissent des données importantes aux géologues et aux géophysiciens, développant en permanence des connaissances et une compréhension qui, à leur tour, constituent la base de nouvelles opportunités d’exploration. En parallèle, de nouveaux outils numériques sont introduits.

Plusieurs découvertes dans la région de Troll et Fram au cours des dernières années démontrent que même les zones matures peuvent être revitalisées grâce à de nouvelles informations et à une technologie d’exploration moderne. Toppand est la cinquième découverte dans la région, et les ressources prouvées pourraient dépasser 300 millions de barils d’équivalent pétrole.

Ces puits sont les deuxième et troisième puits d’exploration de la licence de production 630. La licence a été attribuée lors de l’Award 2011 dans les zones prédéfinies (APA).

Les puits ont été forés à environ 8 kilomètres à l’ouest du champ Fram et à 140 kilomètres au nord-ouest de Bergen.

Le puits 35/10-7 S a rencontré une colonne de pétrole d’environ 75 mètres dans la partie inférieure de la formation Ness et dans la formation Etive. Il y avait également des traces d’hydrocarbures dans la partie supérieure dominée par le schiste et le charbon du groupe de Brent. Un total d’environ 68 mètres de réservoir de grès effectif de bonne à très bonne qualité de réservoir a été rencontré dans les formations de Ness et d’Etive combinées.

La formation d’Oseberg avait une épaisseur d’environ 48 mètres et était remplie d’eau. Il s’agissait principalement de grès de qualité réservoir moyenne. Le contact huile/eau n’a pas été prouvé dans le puits, mais à l’aide des données de pression, il est estimé à environ 3303 mètres. Des grès de qualité réservoir moyenne à médiocre ont été rencontrés dans la formation Cook, mais le réservoir était rempli d’eau.

Le puits d’exploration 35/10-7 A a rencontré un intervalle de 60 mètres rempli de pétrole et dominé par des grès dans la partie inférieure de la formation Ness et dans la formation Etive. Un total d’environ 67 mètres de réservoir de grès efficace de qualité bonne à moyenne a été rencontré dans les formations de Ness et d’Etive combinées.

La formation d’Oseberg avait une épaisseur d’environ 48 mètres et se composait principalement de grès rempli de pétrole de qualité réservoir modérée. Un contact huile/eau a été prouvé à environ 3290 mètres, représentant une colonne d’huile de 30 m.

Le puits 35/10-7 S a été foré à une profondeur verticale de 3509 mètres sous le niveau de la mer et à une profondeur mesurée de 3563 mètres sous le niveau de la mer et a été complété dans le groupe Dunlin de roche du Jurassique précoce. Le puits 30/10-7 A a été foré à une profondeur verticale de 3370 mètres sous le niveau de la mer et à une profondeur mesurée de 3574 mètres sous le niveau de la mer et a été complété dans la partie supérieure du Groupe Dunlin.

La profondeur de l’eau dans la région est de 354 mètres. Les puits ont été définitivement bouchés et abandonnés. Les puits ont été forés par la plate-forme de forage West Hercules, qui a déménagé pour forer le puits d’exploration 6407/9-13 dans le permis de production 1060 en mer de Norvège.

Origine : Communiqué Equinor

Site internet : https://www.equinor.com/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s